Tinder, Once, Happn: comment les applis de rencontres s'adaptent aux mesures de confinement

1 / 2

Tinder, Once, Happn: comment les applis de rencontres s'adaptent aux mesures de confinement

En période de confinement, trouver l'amour peut sembler impossible quand on a recours à des applications de rencontres, au fonctionnement basé sur la géolocalisation de leurs utilisateurs. A moins de tout miser sur ses voisins de quartier. Alors, par crainte de voir les internautes quitter le service, les plateformes proposent de nouvelles fonctions, plus adaptées à la situation.

Un tour du monde 2.0 

Tinder, l’une des applications de rencontres les plus utilisées, a décidé de rendre accessible à tous son outil “Passeport”, habituellement inclus dans les offres payantes, qui permet d'entrer en contact avec des célibataires basés à l'étranger.

“Dès qu’une zone est particulièrement affectée (par le coronavirus, ndlr), le nombre d'échanges augmente. Et les discussions durent même plus longtemps”, remarque un porte-parole de l'application Tinder, célèbre pour avoir inventé le “swipe”.

À savoir, le fait de balayer l’écran à droite pour aimer le profil d’une personne ou à gauche pour le rejeter. En France, Tinder enregistrait il y a trois ans 45 millions de “swipes” par jour, mais garde secret son nombre d’utilisateurs.

“Beaucoup de nos abonnés actuels se connectent avec le reste du monde, en utilisant la fonction Passeport”, affirme Tinder. Grâce à cet outil, les rencontres ne sont plus limitées géographiquement. Ce qui permet, même en période de confinement, de parler avec des personnes du monde...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi