TikTok serait-il responsable de tics chez les jeunes filles ?

·2 min de lecture

Si le pire de la pandémie de Covid-19 semble derrière nous, son ombre plane encore sur notre quotidien. Les confinements, l'ambiance anxiogène générale n'ont pas été tendres avec notre santé mentale, surtout celles des ados. Trois pédiatres du Great Ormond Street Hospital For Children de Londres s'inquiètent de l'augmentation des diagnostics de tics. Les tics sont des mouvements musculaires incontrôlés, souvent du visage, qui apparaissent vers 5-7 ans. Les petits garçons sont plus concernés que les petites filles. Contrairement aux TOC, les troubles obsessionnels compulsifs, les tics ne sont pas liés à une obsession.

Les tics en question ici ne concernent pas les jeunes garçons mais des adolescentes. Les trois pédiatres donnent leur point de vue dans BMJ ; il ne s'agit donc pas d'une étude scientifique mais la vision de spécialistes, qui n'engage qu'eux, sur le sujet. Avant la pandémie, les spécialistes des tics recevaient environ quatre à six jeunes filles atteintes de tics par an. Entre fin décembre 2020 et janvier 2021, ce sont trois à quatre par semaine. Certaines sont déjà sujettes aux tics moteurs ou verbaux, mais pour d'autres ils sont apparus du jour au lendemain.

Les grimaces faciales sont une des formes de tics qui atteint majoritairement les jeunes garçons. © eugenepartyzan, Adobe Stock
Les grimaces faciales sont une des formes de tics qui atteint majoritairement les jeunes garçons. © eugenepartyzan, Adobe Stock

Tes tics sur TikTok

Ils décrivent le cas d'une ado de 14 ans qui a déclaré des tics moteurs et verbaux en novembre 2020. Les tics apparaissaient la plupart du temps à l'école et la jeune fille était contrainte de rentrer chez elle. Mouvements de cou et de mains répétitifs, accompagnés de coprolalie (expression incontrôlée de gros mots) et d'autres sons. La jeune fille n'a pas souffert de tic durant son enfance, en revanche il y a des cas familiaux d'autisme, de syndrome de la Tourette ou d'hyperactivité. En outre, elle se décrit comme timide et anxieuse. Elle est aussi utilisatrice de l'application TikTok sur laquelle elle a partagé ses tics.

Les médecins mettent en avant...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles