Pour TikTok, elle danse sur une pyramide Maya et la foule lui fait regretter

Une touriste espagnole a grimpé et dansé sur un temple maya à Chichén Itzá, au Mexique. Elle s’est fait huer et bousculer, avant d’être arrêtée par la police.

MEXIQUE - Une infraction à la loi doublée d’un sacrilège pour les Mayas. Une touriste espagnole a grimpé les marches d’un célèbre temple précolombien à Chichén Itzá, au Mexique, s’attirant l’ire de la foule, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Sur des vidéos publiées le 22 novembre sur les réseaux sociaux et devenues virales depuis, on voit la femme gravir la pyramide de Kukulcan tout en posant pour des photos. Arrivée au sommet, elle va même jusqu’à effectuer quelques pas de danse pour TikTok, un sourire aux lèvres, mais sous les sifflements des autres visiteurs.

Le monument, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’une des sept nouvelles merveilles du monde. Gravir ce site archéologique sacré sans autorisation est évidemment strictement interdit. Toute infraction est passible d’une amende pouvant monter jusqu’à 5 000 euros.

Alors que la touriste redescendait les marches, la foule a scandé en chœur « prison, prison ». Une fois arrivée en bas de la pyramide, la touriste espagnole a été poussée, sifflée, aspergée d’eau et s’est même fait tirer les cheveux. Certains badauds sont allés jusqu’à suggérer de l’offrir en sacrifice aux dieux, une punition propre au lieu (du moins jusqu’à une certaine époque).

La touriste et son compagnon ont été expulsés du site archéologique avant d’être arrêtés par la police locale, qui a ouvert une procédure de verbalisation à leur encontre.

Lire sur le HuffPost

Lire aussi

Les ruines Mayas abritent un métal hautement toxique et ça n’a rien d’un hasard

« Coco » : celle qui a inspiré le personnage Disney de Mama Coco est morte à 109 ans

VIDÉO - Décollage raté pour un pigeon « clandestin »