"Tiger King": une cour d'appel demande une peine plus courte pour Joe Exotic

·2 min de lecture
Joe Exotic, personnage central de la série documentaire
Joe Exotic, personnage central de la série documentaire

La peine de Joe Exotic va-t-elle être revue à la baisse? Condamné en 2020 à 22 ans de prison pour cruauté animale et complot visant à tuer sa rivale Carole Baskin, l'ancien "Tiger King" devrait bénéficier d'une sentence plus courte. Comme le rapporte Associated Press, un panel de trois juges d'une cour d'appel fédérale située à Denver a estimé que le calcul de la peine avait été incorrectement réalisé en traitant les deux accusations séparément.

Joe Exotic est devenu célèbre en 2020 lorsque Netflix a dévoilé la série documentaire-phénomène Tiger King. Ce programme racontait la rivalité qui oppose Joe Exotic (Joseph Allen Maldonado-Passage, de son vrai nom), à Carole Baskin. Le premier tenait un zoo spécialisé dans les félins dans l'Oklahoma et la seconde tentait de le faire fermer au nom de la cause animale. Le tout sur fond d'accusations de meurtre, de tentatives de meurtres et d'intimidation.

"Ce qu'ils ont vu à la télévision n'est pas toute la vérité"

Joe Exotic avait fait appel de sa condamnation au motif que ces deux accusations auraient du être combinées, mais aussi parce que Carole Baskin avait pu assister à son procès malgré son statut de témoin, précise CNN. Ce premier argument a été retenu par le panel, mais pas le second.

Selon eux, le tribunal aurait dû requérir une peine de prison comprise entre 17 ans et demi et moins de 22 ans, plutôt qu'entre 22 et 27 ans. John M. Phillips, l'un de ses avocats, évoque par ailleurs l'éventualité de demander un nouveau jugement en raison de nouveaux éléments et d'exemples de vices de procédure:

"Les gens doivent savoir que ce qu'ils ont vu à la télévision n'est pas toute la vérité. Ce n'est même pas la partie immergée de l'iceberg, ce sont les flocons de la partie immergée de l'iceberg, largement manipulés par les personnes qui souhaitaient voir Joe Exotic derrière les barreaux pour leur propre intérêt.

Joe Exotic clame son innocence depuis le début de la procédure. Il avait demandé à être gracié par l'ancien président des Etats-Unis Donald Trump, qui l'a refusé. Il a de nouveau demandé à ête libéré en mai dernier, en révélant être atteint d'un cancer de la prostate.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles