Coronavirus: comment plus d’un tiers de l’humanité se confine dans la cacophonie

Frémont, Anne-Laure, Infographie, Service
Des marocains sont confinés chez eux, mercredi à Rabat. / FADEL SENNA/AFP

DÉCRYPTAGE - Plus de trois milliards de personnes sont appelées à rester chez elles pour lutter contre la propagation du Covid-19. Mais tous les pays n’adoptent pas la même stratégie.

New Delhi, Londres, New York, Paris… Peu à peu, les métropoles du monde entier sont décrétées villes mortes. Les aéroports internationaux se vident, les trains sont à l’arrêt, les sites touristiques désertés, les frontières bouclées. À l’heure qu’il est, plus de 3 milliards de personnes sont appelées à rester confinées pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Plus du tiers de l’humanité.

» LIRE AUSSI - La France a les moyens de surmonter le choc économique du confinement

Le décompte évolue chaque jour, gonflé mardi par l’Inde qui demande à son 1,3 milliard d’habitants de se calfeutrer. Un à un, les États se rendent à l’évidence: la crise sanitaire sera longue et il faut la contenir, en attendant l’arrivée de traitements ou d’un vaccin. Et tandis que les habitants de la région chinoise de Hubei, coupée du monde depuis le 23 janvier, sortent peu à peu de leur isolement, le reste du monde se rallie à l’appel lancé le 2 mars par le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus: «Le confinement est faisable et doit rester la priorité absolue pour tous les pays

C’est en Europe, où plus de 15.000  personnes sont mortes à cause du Covid-19, que les mesures de confinement sont les plus strictes. En première ligne, l’Italie, l’Espagne et la France, pays les plus touchés. Rome interdit ainsi de se déplacer d’une commune à une autre, sauf en cas «d’urgence absolue». Les Espagnols n’ont pas le droit de sortir faire du sport. Les Français n’ont le droit de se déplacer qu’avec une attestation temporaire, datée et signée. Tout écart est lourdement sanctionné. Antoine Flahault, professeur de santé publique à l’université de Genève, rappelle que quatre mesures de distanciation sociale ont déjà prouvé leur efficacité par le passé, notamment lors de (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Coronavirus: bilan, symptômes, traitements, restrictions... Toutes les réponses à vos questions sur l’épidémie de Covid-19 
Coronavirus: «Il y a de grandes similitudes avec l’épidémie de grippe espagnole» 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro