Tiens, un arbre à pluie à Paris

Libération.fr
L'arbre à pluie avec son cor de chasse en cuivre.

Un artiste sonore et son frère architecte proposent une installation éphémère et poétique dans un parc du Xe arrondissement de Paris : un arbre qui pleut.

Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec un monsieur qu’on ne connaît pas à crier sous un parapluie transparent, lui-même sous un arbre affublé d’une espèce de trompette en cuivre qui dispense… de la pluie. Oui, de la pluie, figure-toi qu’on est sous l’arbre à pluie de Paris Xe, dans un des coins les plus chauds (on ne parle pas de la population locale) «parce que très densément peuplé, très bitumé, avec très peu d’espaces verts», explique Clément Bertin, architecte, qui a conçu ce joli projet avec son frangin Antoine Bertin, lui-même artiste sonore, dans le décor charmant de la médiathèque Françoise-Sagan, aux jardins réhabilités par des architectes.

Un îlot étonnamment calme dans ce quartier plutôt bruyant. Quelques individus sont perchés sur les bancs, ça déjeune, ça lit, c’est tranquille, les gens n’ont pas l’air intrigués qu’un arbre à pluie figure au milieu de la cour. Nous si, un peu quand même. «C’est un tulipier, explique Antoine Bertin, un arbre importé de Virginie, qui fait des fleurs très jolies, un peu comme des magnolias. Evidemment, aujourd’hui il n’y a pas de soleil [on se caille, même, ndlr], mais avec les rayons et l’eau qui tombe en gouttelettes, ça fait des arc-en-ciels, c’est super joli.»

Il (le tulipier) a été équipé d’un détecteur de sons dans les branches, qui balance un signal au cor de chasse accroché dans l’arbre, (le premier a été importé en 1771 pour Marie-Antoinette), lequel peut vivre jusqu’à cinq cents ans et arrive à s’adapter aux environnements urbains, comme ici dans le très minéral et citadin parc Léon-Schwartzenberg. Le projet des deux frères est réalisé dans le cadre du programme Faire, accélérateur de projets urbains et architecturaux innovants, lancé par le Pavillon de l’arsenal (1) avec entre autres un banc urbain rafraîchissant et une source d’air froid au sol – on y (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

A Mayotte, le droit du sol bientôt soumis à de nouvelles règles ?
Conférence des territoires: Philippe loue le «lien partenarial» avec les collectivités
La ministre Nathalie Loiseau en défense de l’Europe... au théâtre
Constitution: Dupont-Aignan cosigne des amendements avec des élues d’extrême droite
Calmels accuse Wauquiez : «J’ai cru qu’il allait en venir aux mains»