Ticktum : Ma victoire prouve que Marko "a eu tort de douter"

Benjamin Vinel
·3 min de lecture

La carrière de s'apparente à de véritables montagnes russes. Le Britannique de 21 ans était affilié à Red Bull au début de sa carrière en monoplace, en 2015, lorsqu'il a reçu un an de suspension pour avoir volontairement percuté l'un de ses rivaux sous Safety Car en MSA Formula (désormais British F4). Il a néanmoins rejoint le Red Bull Junior Team en 2017 après avoir purgé sa peine, et a remporté le Grand Prix de Macao en 2017 et 2018, accrochant le titre honorifique de vice-champion F3 Europe la deuxième année. De quoi engranger 35 points de Super Licence et faire flamber les rumeurs annonçant une arrivée prochaine chez Toro Rosso.

Dan Ticktum, Dams

Dan Ticktum, Dams <span class="copyright">Mark Sutton / Motorsport Images</span>
Dan Ticktum, Dams Mark Sutton / Motorsport Images

Mark Sutton / Motorsport Images

Cette victoire, qui le propulse à la cinquième place du championnat, est particulièrement importante pour lui, qui avait à cœur de prouver sa valeur à Helmut Marko. Ce dernier, conseiller de Red Bull en sport automobile, est particulièrement impliqué dans la filière de jeunes pilotes de la marque.

"Beaucoup de gens savent que ma carrière n'a pas été un long fleuve tranquille, disons-le ainsi", commente Ticktum. "Je crois que ma dernière victoire date de Macao 2018. Cela a un certain sens, mais – je ne veux pas trop m'épancher sur mon passé – être rejeté par Red Bull est un gros coup dur pour la carrière d'un pilote."

"Rejoindre une écurie qui a remporté le championnat en F2 l'année précédente après avoir été rejeté, c'est… disons qu'ils croient en moi, ce qui est toujours un sentiment agréable. Et commencer à avoir des résultats... je ne sais pas comment le dire, il faut que je fasse attention, mais je pense que tout le monde sait où je veux en venir. Cela prouve plus ou moins qu'il [Marko, ndlr] a eu tort de douter de moi, disons. Voilà, c'est une bonne sensation pour de nombreuses raisons, disons simplement cela."

Lire aussi :

Le jour où Marko a vu en Verstappen une future star de la F1 Quand Vergne se souvient des remontrances d'Helmut Marko

François Sicard, directeur de , a récemment salué la nouvelle maturité démontrée par Ticktum ; il était important pour ce dernier de changer d'approche afin de prouver qu'il méritait un rôle en Formule 1. "Je pense que ma réputation n'est pas fabuleuse, disons-le ainsi", reconnaît-il. "Au moment d'aborder cette année, je savais avoir des choses sur lesquelles je devais travailler, mais je pense être supérieur à la perception de moi qu'ont beaucoup de gens."

"Cette année, pour moi, il s'agit de prouver que je peux véritablement avoir le niveau pour la Formule 1. Que je suis un pilote suffisamment complet pour gérer les choses, pour les comprendre, pour apprendre rapidement et pour m'adapter – tout ce qui est nécessaire pour être en Formule 1. Car j'avais vraiment des sceptiques, comme tout le monde le sait. Il faut donc que je prouve vraiment que je suis suffisamment complet pour être convoité par une écurie de F1."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas