Tickets resto : ce qui change à partir de ce mardi

Tickets restos : ce qui change à partir de mardi

Utilisés par près de quatre millions de salariés d’entreprises, les titres-restaurant évoluent à partir du mardi 2 juin. Voici ce qu’il faut savoir. 

Le gouvernement l’avait annoncé à la mi-mai lors de la présentation de son plan tourisme, le plafond des titres-restaurant (tickets-restaurant et chèques déjeuner) va être revu à la hausse en même temps que la réouverture des restaurants le 2 juin dans les zones vertes. Mais ce n’est pas le seul changement. 

Le plafond des tickets resto doublé 

Comme annoncé par Édouard Philippe, le plafond des titres restaurant sera relevé de 19 à 38 euros à compter de mardi. Le but ? Soutenir la demande et inciter les Français à revenir manquer au restaurant le plus vite possible. "Cela peut paraître trivial, accessoire, mais ça ne l’est pas du tout. Cela va permettre d’accompagner la reprise pour les restaurateurs dans de bien meilleures conditions et cela va permettre à tous les titres restaurant qui n’ont pas été utilisés pendant le confinement d’être réinjectés dans l’économie de la restauration et des cafés. C’est évidemment essentiel”, a souligné le chef du gouvernement.

Valables toute l’année, sans exception 

Alors qu’habituellement, les tickets resto ne sont officiellement pas valables le dimanche et les jours fériés, et peuvent donc être refusés par les commerçants, ils seront acceptés sans exception tous les jours de l’année jusqu’à fin 2020.

Pour les courses ? Pas plus de 19 euros à la fois

Il sera par contre impossible de dépenser jusqu’à 95 euros de tickets restaurants par semaine pour faire ses courses comme un temps envisagé par le gouvernement. L’idée a finalement été abandonnée pour qu’elle ne profite qu’aux restaurants, un secteur sinistré par la crise du coronavirus. Dans les magasins d’alimentation, l’usage des chèques déjeuner et tickets-restaurants reste limité à 19 euros par panier et dans ce qui est prévu par la loi.  

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS

>> Coronavirus : j'ai testé l'application StopCovid (du moins, sa version bêta)
>>
 Coeur, intestin, rein, cerveau... Les (très) nombreux organes touchés par le coronavirus
>> 
“J’ai hâte de voir en vrai les gens avec qui je bosse" : ils racontent leur nouveau travail pendant le confinement
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde

Ce contenu peut également vous intéresser :