Tibet : à Lhassa, interdiction de contacter des proches à l’étranger

·1 min de lecture
La Chine souhaiterait isoler les Tibétains de leurs familles à l'étranger. 
La Chine souhaiterait isoler les Tibétains de leurs familles à l'étranger.

À Lhassa, il serait désormais interdit de contacter sa famille pour peu que celle-ci réside à l'étranger. La capitale de la région autonome du Tibet, sous domination chinoise, serait ainsi presque coupée du monde extérieur selon le Tibet Times, journal basé en Inde où est réfugiée une partie de la population tibétaine.

D'après le quotidien dont les propos sont relayés par Courrier international, des policiers de la municipalité de Lhassa « ont convoqué les membres des familles tibétaines [?] et leur ont interdit dorénavant d'établir des contacts de nature familiale ou commerciale avec des personnes à l'étranger ; ils les ont forcés à signer un document disant qu'ils acceptaient, en cas de contact, l'interruption du versement de toute aide sociale, ainsi que l'application d'une punition sévère ».

Stratégie d'isolement

Plusieurs personnes ayant de la famille à Lhassa ont confirmé à la même source avoir vu leurs communications avec le Tibet « bloquées ». « Je discute régulièrement avec un ami tibétain à Lhassa. Aujourd'hui, quand je lui ai demandé par vidéo s'il allait bien, à peine avait-il répondu que la communication a été interrompue », relate l'une d'elles.

À LIRE AUSSI31 mars 1959. Le jour où le dalaï-lama fuit Lhassa bombardée par les Chinois.

Aucune confirmation officielle n'a été faite et le Tibet Times affirme que la décision serait avant tout locale. Elle participe cependant d'une stratégie globale de la Chine qui vise à isoler les habitants du Tibet de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles