Thuzar Wint Lwin, Miss activiste ?

·1 min de lecture

Miss Myanmar, Thuzar Wint Lwin, a profité du concours de Miss Univers pour faire connaître son combat pour la démocratie. 

La couronne de Miss Univers a été remportée par Andrea Meza, Miss Mexique, mais c’est Miss Myanmar, Thuzar Wint Lwin, qui a retenu l’attention en défilant avec une pancarte « Pray for Myanmar ». Depuis le coup d’État du 1er février mené par la junte militaire, près de 800 personnes ont été tuées et, chaque soir, les militaires énoncent à la télévision une liste de personnes recherchées, dont des acteurs, des journalistes et même des influenceurs. « Ils tuent notre peuple comme des animaux », confiait-elle dans une interview, avant d’implorer : « Aidez-nous s’il vous plaît. Nous sommes sans défense ici. »

Arrivée en Floride sans valise et des émigrés birmans lui ont prêté une robe traditionnelle qui lui a valu le prix du meilleur costume national…

Elle est la huitième jeune femme à représenter le Myanmar au concours de Miss Univers. Alors qu’elle a participé aux manifestations contre le régime et dénoncé la répression en cours, le mannequin avait failli être arrêté en se rendant à l’aéroport de Rangoun. Elle est arrivée en Floride sans valise et des émigrés birmans lui ont prêté une robe traditionnelle qui lui a valu le prix du meilleur costume national…

Si le concours de beauté peine à justifier son existence dans une société moderne, le message de Thuzar Wint Lwin transcende les débats. De son côté, Miss Singapour avait saisi l’opportunité pour dénoncer le racisme anti-asiatique, tandis que Miss Uruguay arborait les couleurs de l’arc-en-ciel. Aucune n’a remporté le concours : Miss Univers devient peut-être politique… mais pas trop !


Lire la suite sur Paris Match