Thrombose : la pilule plus dangereuse qu'AstraZeneca

Lorsque les premiers cas de thrombose ont été détectés après des vaccinations, un débat a commencé à émerger sur les réseaux sociaux concernant la pilule. Sur Twitter, un internaute a écrit : “Si on s’inquiétait autant des thromboses de la pilule que celle d’AstraZeneca, on ferait des progrès sur la contraception”. Les pilules oestroprogestatives en cause L’un des risques de la pilule, c’est le risque de thrombose. En fonction des premiers chiffres, on estime que le risque de faire une thrombose après avoir été vacciné contre le coronavirus est de 0,0006% alors que le risque de faire une thrombose en prenant la pilule est de 0,06%. La pilule est donc sur ce point 100 fois plus dangereuse. Dans le détail, l’Agence nationale de santé du médicament estime qu’il y a 2 500 accidents thrombo-emboliques par an et 20 décès chaque année liés à la pilule. Ce sont les pilules oestroprogestatives qui sont en cause, celles de 3e et 4e générations. Mais les bénéfices continuent à l’emporter largement sur les risques. Des associations souhaitent néanmoins alerter pour que les jeunes filles soient mieux informées des dangers et alerter pour améliorer la recherche.