Thonon-les-Bains : Un serveur condamné pour avoir arnaqué 45 personnes avec une location fantôme

·2 min de lecture

TRIBUNAL - L'homme de 29 ans proposait sur Le Bon Coin de louer une magnifique villa à Mougins, dans les Alpes-Maritimes, mais celle-ci n'existait pas

Un homme de 29 ans a écopé de quinze mois de prison, dont six avec sursis mardi par le tribunal de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie). Ces derniers mois, il a arnaqué plusieurs personnes avec une fausse annonce de location postée sur Le Bon Coin, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Ce serveur à Annemasse proposait ainsi une superbe villa située à Mougins, dans les Alpes-Maritimes. Or, la maison en question n’existait pas à l’adresse indiquée.

Un préjudice estimé à près de 31.500 euros

Après le dépôt de plusieurs plaintes, une enquête a été ouverte et 45 victimes ont été répertoriées sur tout le territoire. Celles-ci auraient loué le logement pour le week-end ou à la semaine. Le préjudice de cette arnaque est estimé à près de 31.500 euros.

Originaire de Cannes, le serveur a été identifié par les enquêteurs puis interpellé. Placé en garde à vue par l’unité des enquêtes générales de la Sûreté urbaine, il aurait reconnu les faits avant d’être convoqué au tribunal. Outre la peine de prison, l’homme qui opérait depuis chez lui devra rembourser ses victimes.

Retrouvez cet article sur 20minutes

À lire aussi :
Annecy : L'ado de 15 ans qui roulait à contresens sera soumise à une leçon d'éducation
Haute-Savoie : Deux cerfs emmêlent leurs bois dans une clôture et sont secourus par les chasseurs
Haute-Savoie : Un enfant de 12 ans gravement blessé après avoir été percuté par un bus scolaire
Annecy : Un homme de 68 ans meurt lors d'une sortie de plongée au lac
Annecy : Il nargue les policiers avec sa Mercedes jaune et se retrouve coincé devant le commissariat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles