Thomas Pesquet a retrouvé sa « deuxième maison » sur l’ISS

Source AFP
·1 min de lecture
« C'est un peu ma deuxième maison, j'ai retrouvé des amis, j'ai retrouvé mes habitudes », a déclaré Thomas Pesquet.
« C'est un peu ma deuxième maison, j'ai retrouvé des amis, j'ai retrouvé mes habitudes », a déclaré Thomas Pesquet.

L'astronaute français Thomas Pesquet a « retrouvé (s)es habitudes » sur la Station spatiale internationale, où il est arrivé samedi, et qui est un peu sa « deuxième maison », a-t-il déclaré vendredi dans une conférence de presse. Flottant en apesanteur, et tout en jouant avec une mappemonde gonflable, l'astronaute s'est prêté à vingt minutes de questions-réponses, depuis un module encombré de câbles et de fils de la station, où il a déjà passé plus de six mois en 2016-2017.

« C'est un peu ma deuxième maison, j'ai retrouvé des amis, j'ai retrouvé mes habitudes », a indiqué Thomas Pesquet, 43 ans, en expliquant que rien n'avait vraiment changé dans l'engin, situé en orbite à quelques 400 kilomètres de la Terre. La véritable nouveauté a été de la rejoindre à bord de la capsule Crew Dragon, de l'entreprise privée américaine SpaceX, dont c'était seulement la troisième mission habitée vers l'ISS.

À LIRE AUSSIThomas Pesquet rêve de fouler le sol de la Lune en 2024

L'astronaute l'a trouvée « super confortable au décollage », a-t-il expliqué aux journalistes réunis dans les locaux parisiens du Centre national d'études spatiales (Cnes). Mais qu'on ne s'y trompe pas, « si on aime les manèges de foire et les sensations fortes, un décollage en fusée, c'est ce qu'on peut faire de mieux ». Ce qui explique le moment visible d'hilarité qui a saisi les quatre astronautes en quittant la Terre samedi dernier : « C'était vraiment un grand, grand moment, on riait tous dans la caps [...] Lire la suite