Thomas Pesquet essaie de faire pousser des plantes sur l'ISS, voici comment

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

ESPACE - Après avoir construit de nouvelles toilettes, Thomas Pesquet s’attaque à un autre chantier sur l’ISS, celui de cultiver des plantes. Dans une publication postée sur Instagram le 30 juin, l’astronaute montre l’installation réalisée avec son coéquipier Marc. Leur jardin ne ressemble en rien au vôtre, mais pourrait bien donner naissance à quelques plantes. Comment? Thomas Pesquet a expliqué brièvement le dispositif, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus

Pour faire pousser des plantes dans l’espace, ils se sont appuyés sur les travaux menés par la Nasa appelés “Plant Water Management”. “Cette technique n’utilise pas de terre; il faut donc apporter à la plante les sels minéraux, les éléments essentiels à sa croissance et une bonne aération pour que la plante germe et se développe correctement. On utilise pour ça le phénomène de capillarité”, précise l’astronaute. La plante pousse directement dans l’eau.

Sept problèmes rencontrés pour faire pousser des plantes dans l’espace 

Pour le moment, ce processus est encore en phase de test. Depuis de nombreuses années, la Nasa tente de trouver la meilleure solution pour permettre aux astronautes de manger leur récolte. Encore aujourd’hui, les équipes se heurtent à sept grosses problématiques qu’ils ont listées dans cet article. Quelles plantes emmener? Comment les graines vieillissent-elles? De quelle manière apporter la lumière dont elles ont besoin? Tous ces questionnements font partie des travaux menés actuellement.

Entre 2014 et 2016, des astronautes avaient fait pousser des salades sur l’ISS. Leur production avait été renvoyé...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles