Thomas Pesquet dévoile son garde-manger dans l'ISS

·2 min de lecture

ESPACE - Thomas Pesquet a répondu ce samedi 9 octobre à l’une des questions récurrentes qui lui est posée à propos de ses missions dans l’espace: de quoi est composée son alimentation dans la Station spatiale internationale? Le spationaute français a répondu dans la vidéo à découvrir en tête d’article.

Celui qui est désormais commandant de l’ISS a pour l’occasion vidé les tiroirs de son garde-manger pour présenter les différents repas proposés dans la station. “La nourriture est parfois lyophilisée, mais la plupart du temps elle est irradiée”, explique-t-il dans la vidéo partagée par l’agence spatiale européenne. Concrètement, soit le produit est totalement déshydraté, sois il est soumis à un rayon ionisant afin de prolonger sa durée de conservation et détruire les parasites et micro-organismes.

Au menu, du Thierry Marx et Alain Ducasse

Les plats sont cuits dans un four situé dans le module Zvezda de l’ISS ou réhydratés grâce à un distributeur d’eau chaude. Les repas de fête ont été acheminés via le cargo d’approvisionnement SpaceX CRS-22 qui s’est amarré à l’ISS le 5 juin dernier.

Au menu cette année : Saumon d’Écosse, effiloché de volaille, carotte au cumin, Sot-l’y-laisse de volaille, pomme de terre fondante au thym, bœuf aux champignons, mille-feuille de pomme de terre... Des plats gourmets élaborés par les chefs Alain Ducasse et Thierry Marx. Thomas Pesquet pourra “se sucrer le bec” avec des gâteaux aux amandes et aux poires ainsi que des crêpes suzettes. Il a également constitué un stock conséquent de tablettes de chocolat Valrhona pour la durée de sa mission.

“Ce sont les plats que nous dégustons à chaque grande occasion, avec les collègues russes et les Américains. J’ai tendance à sortir la bonne nourriture française pour les inviter, ça fait toujours plaisir”, ajoute le spationaute.

3000 calories par jour

Au rayon des calories, l’agence spatiale européenne précise que les repas proposés aux scientifiques de l’ISS sont conçus pour répondre aux besoins nutritionnels et opérationnels à bord. “En raison des deux heures d’exercice qu’ils effectuent chaque jour à bord de la station et d’un programme complet d’activités scientifiques et opérationnelles, les astronautes consomment environ 3000 calories par jour dans l’espace”, précise l’agence dans un communiqué. “Pour les astronautes de l’ESA comme Thomas, les deux tiers de cet apport calorique proviennent de l’alimentation de base qui est présélectionnée et emballée par la Nasa pour toute la mission spatiale”.

Le dernier tiers de ces calories provient des repas choisis par l’équipage, c’est-à-dire des aliments que les astronautes choisissent eux-mêmes, soit dans le menu américain, soit dans un éventail d’options européennes, russes et japonaises.

À voir également sur Le HuffPost : Maria Ressa apprend son prix Nobel de la paix en pleine conférence Zoom

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles