Thomas Pesquet a le même déménagement que vous (en beaucoup moins fatigant)

Matthieu Balu
·Journaliste sciences video au HuffPost.
·1 min de lecture
Thomas Pesquet a le même déménagement que vous (en beaucoup moins fatigant)
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

ESPACE - Il est des images qui nous rappellent que, là-haut, tout est différent... sans l’être complètement. Sur Twitter, l’astronaute français Thomas Pesquet a partagé une vidéo dans laquelle il se met en scène en train de “déplacer” une caisse d’un air mi-narquois, mi-ennuyé. L’occasion, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article, de se rappeler qu’en apesanteur, les efforts ne sont décidément pas les mêmes.

Quel que soit son poids sur Terre, la caisse en question ne semble rien peser sur ses images, Thomas Pesquet se contentant de suivre son lent voyage d’un bout à l’autre de la station. Et pour cause: le poids dépend de la gravité, cette dernière étant nulle sur l’ISS... Pas besoin donc de suer sang et eau comme lors du transport d’un canapé dans un appartement au cinquième étage sans ascenseur, à l’image des malheureux terriens.

Parti de la Planète bleue pour s’élever à 400 kilomètres en orbite vendredi 23 avril, Thomas Pesquet va passer 6 mois avec ses compagnons de la mission Alpha: Shane Kimbrough, Megan McArthur et Akihiko Hoshide. C’est le second séjour au sein de l’ISS pour l’astronaute français qui se livrera à diverses expériences scientifiques, notamment sur les effets du confinement.

À voir également sur Le HuffPost: Thomas Pesquet dans l’ISS, un nouvel âge d’or du spatial?

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi:

La Chine lance le premier module de sa station spatiale Tiangong

Dans l'ISS, Thomas Pesquet et ses collègues vont avoir désormais plus de place

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.