Qui est Thomas Mustin, interprète de Patrick Dils dans "Je voulais juste rentrer chez moi" sur France 2 ?

·1 min de lecture

Une affaire qui a eu un grand retentissement. En septembre 1986, les corps sans vie de deux enfants sont découverts sur un talus de chemin de fer, à Montigny-lès-Metz, en Moselle. A l'époque, la police soupçonne un adolescent de 16 ans, Patrick Dils. Bien que clamant son innocence, le garçon est condamné à la perpétuité en 1989, puis à 25 ans de réclusion. En 2002, après quinze ans de détention, il est acquitté à Lyon, victime de l'une des erreurs judiciaires les plus graves reconnues en France. Une histoire rocambolesque au coeur du téléfilm Je voulais juste rentrer chez moi, rediffusé ce 22 février sur France 2 et inspiré du livre autobiographique du même nom de Patrick Dils, publié en 2002.

Pour incarner l'adolescent condamné à tort, le réalisateur Yves Rénier a fait le choix de Thomas Mustin, un artiste belge né en 1990, à la fois comédien, metteur en scène et chanteur connu sous le pseudonyme de Mustii. Un rôle ambitieux pour le jeune homme, qui sortait en parallèle son premier album. "La production voulait quelqu’un dont le visage était inconnu en France, pour que le spectateur crée son imaginaire", se souvient Thomas Mustin, auprès de nos confrères de La DH, en 2017. Un visage inconnu, impressionné par sa rencontre avec celui qu'il a interprété à l'écran. "Ma rencontre avec Patrick Dils m’aura marqué à vie. Je ne voulais pas le rencontrer avant le tournage, pour ne pas me mettre trop d’a priori en tête. (...) La première fois qu’il est venu, j’étais dans le box des accusés, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Royals : quels sont les métiers de la nouvelle génération du gotha ?
Jonathann Daval "apaisé" : son avocat donne de ses nouvelles
VIDEO - Thierry Lhermitte se confie sur une maladie méconnue... et gênante
"Des mauvaises langues" : Pascal Obispo tord le cou aux rumeurs sur les Enfoirés
VIDEO - "Erreur de jeunesse" : Emmanuel Macron étrillé par un conseiller de François Hollande