Thomas Langmann : son ex bras droit le fait condamner

·1 min de lecture

Emmanuel Montamat n’imaginait pas devoir pousser la porte du tribunal. Encore moins pour attaquer en justice Thomas Langmann, pour qui il était un bras droit. Depuis 2016, les deux personnalités du cinéma français se déchirent. Une guerre déclenchée par un licenciement. Alors que le fils du producteur Claude Berri travaillait avec le directeur général de la Petite reine, recruté par son père à l’époque, Thomas Langmann a finalement décidé de se séparer de lui pour faute grave. Cela l’a alors privé de ses indemnités. “Vous avez très, très gravement manqué à l'exercice de vos missions. Vous n’avez plus assumé vos fonctions, et ce de moins en moins, plus le temps passait”, a appris Emmanuel Montamat dans un courrier, relaté par Capital ce vendredi 18 décembre. Le producteur lui reprochait alors d’avoir “piraté” leur réseau informatique et d'avoir "abusé" de son statut afin de profiter d'"avantages personnels".

Tombé des nues, Emmanuel Montamat a d’abord contesté ce licenciement. Mais la décision des juges ne se constituait pas en sa faveur. Toujours d’après les révélations de nos confrères, son intrusion dans le système informatique représentait “une cause réelle et sérieuse de licenciement”. Mais n’étant pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, l’ancien bras droit de Thomas Langmann a fait appel. Ce à quoi la cour d’appel de Paris - qui a finalement considéré ce licenciement “en dehors de toute procédure” - lui a accordé 170 000 euros de dommages pour “licenciement sans cause (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Coralie Dubost monte au créneau après la polémique sur le dîner d’Emmanuel Macron
Gilian Anderson (The Crown) et son compagnon se séparent
VIDEO - Départ de Jean-Pierre Pernaut : le bel hommage de Danièle Gilbert chez Pascal Praud
Miss Maroc 2017, gravement brûlée, attaque son kiné
Karine Le Marchand dénonce les mensonges de Jean-Michel Maire dans TPMP