Thomas Chisholm (Top Chef) poignardé par erreur ? Nouvelles révélations surprenantes après son agression

Les jours de Thomas Chisholm ne sont pas en danger. Dans la nuit du dimanche au lundi 16 mai 2022, l'ex-candidat de Top Chef a été victime d'un coup de couteau dans le VIIème arrondissement de Paris. Si Le Parisien, qui a dévoilé l'info, a d'abord expliqué que l'auteur présumé des faits serait un employé du chef au restaurant ChoCho, l'info a ensuite été démentie par son équipe. Sur Instagram dans un communiqué, la team de Thomas a aussi précisé que son pronostic vital n'était pas engagé. Un homme a été arrêté mais les faits ne se seraient pas déroulés comme on le pensait à l'origine.

Thomas Chisholm poignardé par erreur ?

Selon Le Parisien, Thomas Chisholm aurait en fait été poignardé par erreur. Le journal explique que le chef aurait en fait été victime d'un coup de couteau pendant une rixe qui a opposé une dizaine de personnes en tout, réparties en deux groupes. L'homme de 19 ans qui a été arrêté puis placé en garde à vue n'aurait pas porté le coup de couteau mais serait à l'origine de cette bagarre. Pendant celle-ci, il aurait désigné à ses amis une cible à laquelle s'attaquer qui n'était pas le chef. Le coup de couteau reçu par Thomas, à l'arrière de la cuisse, aurait donc été porté par erreur.

Le Parisien précise que la police cherche toujours à identifier la personne ayant attaqué l'ex-star de Top Chef. Quant à l'homme arrêté ? Il a été "déféré en vue de l'ouverture...

Lire la suite


À lire aussi

Bassem Braiki à l'hôpital après avoir été agressé par Sadek : ses proches donnent de ses nouvelles
Maeva Ghennam quitte Marseille pour Dubaï après son agression : "Une nouvelle aventure commence"
Kinstaar : 2 mois après son agression, le streamer insulté et "menacé d'être poignardé"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles