Think tanks, désinformation… Le tentaculaire réseau d’influence de la Chine

·1 min de lecture
Le nerf de la guerre du développement de l'influence chinoise serait toutefois basé dans la province de Fujian, à Fuzhou, derrière une piscine : il s'agirait de la base 311.
Le nerf de la guerre du développement de l'influence chinoise serait toutefois basé dans la province de Fujian, à Fuzhou, derrière une piscine : il s'agirait de la base 311.

« Ses méthodes ressemblent de plus en plus à celles employées par Moscou. » Le constat posé par l?Institut de recherche stratégique de l?École militaire (Irsem) dans un rapport que révèle France Info, lundi 20 septembre, peut être alarmant pour les puissances occidentales. La Chine, depuis plusieurs années, a entrepris de bâtir un gigantesque réseau d?influence, très ramifié, et qui s?étendrait à travers le monde entier. Fondations, think tanks, désinformation? Pékin ne reculerait devant rien pour consolider son influence.

Le rapport a collecté deux ans de données et d?informations afin de mettre en lumière ce réseau. Outre les relais plus traditionnels et légaux, comme les leviers diplomatiques, les universités, le cinéma, etc., certains sont plus opaques et participent à une désinformation plus vaste. France Info relaie plusieurs exemples évoqués par l?Institut, comme celui de l?affaire Larry Romanoff, qui a servi aux autorités chinoises à monter une opération de fake news dont le but était d?accuser les États-Unis d?être derrière la pandémie de coronavirus. Pour ce faire, ils ont évoqué le nom de ce Canadien spécialisé dans l?import-export avant de disparaître dans les années 1990 puis de refaire surface à Shanghai à la tête d?un site conspirationniste et de se mettre, au début de l?année 2020, à n?écrire que des articles avançant une prétendue origine américaine du Covid-19.

La France n?intéresserait guère? contrairement à la Suède

Selon le rapport, la Fr [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles