Thierry Ardisson dédommagé : C8 va devoir lui verser une très grosse somme d'argent

Bonne nouvelle pour l’ancien animateur de Salut les Terriens. Le tribunal de commerce de Paris vient de condamner la chaîne C8 à verser à Thierry Ardisson pas moins de 811 5000 euros, rapportent Le Figaro et Jeanmarcmorandini.com ce mercredi 22 janvier.

En cause : l’arrêt brutal de l’émission hebdomadaire en 2019. Selon des informations de la Lettre A confirmée à l'AFP par le groupe Canal+, propriétaire de C8, ce dédommagement a été attribué pour "rupture brutale des relations commerciales". Les juges auraient en effet estimé que C8 avait accordé un préavis trop court en décidant de stopper l’émission le 17 mai, soit un mois et demi avant la fin de la saison.

Thierry Ardisson estimait en juin dernier que son exclusion de la grille de rentrée de la chaîne lui avait été annoncée trop tardivement, entraînant un préjudice pour les équipes de Salut Les Terriens. Il expliquait alors au Figaro : "Je pense à ceux, qui pour certains sont là depuis 13 ans, à qui on a dit brutalement qu’ils n’auront pas de boulot en septembre".

Cet arrêt était la conséquence du refus de la star du Paf depuis plusieurs décennies de fournir ses émissions pour un tarif "low cost". L’époux de la journaliste Audrey Crespo-Mara évoquait une divergence "sur les moyens nécessaires pour faire une bonne et belle émission". Dans cette période, le présentateur a pu s’appuyer sur le soutien de ses plus proches, dont son acolyte Laurent Baffie, qui collaborait avec lui.

Une victoire en demi-teinte

Pour autant, cette victoire

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTOS - Kate Middleton, maman-poule : ce précieux bijou qu’elle porte en hommage à ses enfants
Koh-Lanta 2020 : Freddy renonce à sa cinquième participation
VIDÉO - Coup de sang d’Emmanuel Macron à Jérusalem : "Il parle mieux anglais que ça, il a fait son Chirac"
VIDÉO - “N’oubliez pas les paroles” : Margaux bat le record historique de gains de l’émission
Harry et Meghan, déjà aux oubliettes ? Après le Megxit, Sophie de Wessex s’impose comme le nouveau visage de la Couronne