The Weeknd : la raison pour laquelle il boycotte les Grammy Awards

·1 min de lecture

La décision est prise, The Weeknd ne sera plus jamais nommé aux Grammy Awards, qui récompense chaque année les artistes de l'industrie musicale. Interviewé par le New York Times jeudi 11 mars, l’auteur-compositeur de 31 ans a expliqué la raison qui l’a poussé à boycotter la cérémonie de remise de prix, alors que la 63e édition aura lieu ce dimanche 14 mars. "En raison des comités secrets, je ne permettrai plus à mon label de soumettre ma musique aux Grammys", a affirmé Abel Makkonen Tesfaye, de son vrai nom, auprès de nos confrères anglosaxons, mettant ainsi en lumière une présumée corruption.

Pour comprendre les affirmations de The Weeknd, il faut remonter au mois de novembre. Sur Twitter, l’artiste et ex-compagnon de Selena Gomez accusait la cérémonie de ne pas être assez "transparente" avec lui, mais aussi "ses fans", ainsi que "l’industrie" musicale. Il faut dire que l’interprète du titre I Feel it Coming aurait probablement dû être sélectionné au moins dans une catégorie des Grammy Awards, étant donné qu’il a battu des records grâce à son tube Blinding Lights, sorti en 2019. De son côté, Harvey Mason Jr., le directeur général par intérim de la Recording Academy, chargée de l’organisation des Grammy Awards, a réagi aux propos du chanteur, lui aussi auprès du NY Times. "Nous sommes tous déçus lorsque quelqu’un est contrarié. Mais j’ajouterai que nous sommes en constante évolution. Et cette année, comme pour les années passées, nous allons sérieusement nous pencher sur une manière (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Flo Delavega fait de tendres confidences sur les premiers mots de son fils, déjà bilingue à trois ans (VIDEO)
Yohann Malory, parolier de Johnny Hallyday et Jenifer, mis en examen pour agressions sexuelles
Eva : la petite soeur de Jazz (JLC Family) explique pourquoi elle a abandonné son surnom d'Eva Queen
Daft Punk Unchained (Salto) : le documentaire référence qui répond à toutes les questions sur le groupe !
Florent Pagny porterait-il malchance ? La drôle d'anecdote du journaliste Eric Jean-Jean