The Voice - Vianney fait un fabuleux cadeau à sa candidate Mentissa Aziza... Les candidats en larmes

·1 min de lecture

L'émotion était palpable, ce samedi 15 mai, sur le plateau de The Voice. Si Marghe, coachée par Florent Pagny, a remporté cette 10e saison du télécrochet de TF1, une autre candidate a rempli de larmes les yeux des jurés. En fin d'émission, Mentissa Aziza a interprété un morceau très particulier, intitulé Et bam, en référence aux sons des battements du cœur. Cette ballade a été écrite spécialement pour l'artiste d'origine flamande par son coach, Vianney. Un titre sur-mesure pour la protégée de l'artiste, âgée de 21 ans, qui a reconnu avoir été "profondément touchée" par le texte.

Pour Mentissa Aziza, recevoir cette chanson écrite par son coach a représenté "un immense cadeau" en cette finale de The Voice, marquée par le retour de la chanteuse Louane sur la scène qui l'a révélée. Dès que la chanteuse de 21 ans a entendu pour la première fois la composition de Vianney, elle a été "touchée droit au cœur". "Quand je vous chante cette chanson, je me mets à nu", a expliqué Mentissa, avant de chanter le morceau face aux candidats Marghe, Cyprien et Jim Bauer, tous trois enlacés en larmes. "En lambeaux" même, selon les termes d'Amel Bent, gentiment moqueuse, à l'issue de la prestation.

Vianney a couché ses mots, dédiés à son amour de la musique, pour Mentissa en pensant à la première fois qu'il a entendu la voix de sa candidate. "Quand ça me fait vibrer, je le sais, ça arrive trop rarement et parfois, je m'en veux de ne pas aimer assez de choses… Donc quand j'aime de tout mon cœur, d'un (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Albert Dupontel : "ego surdimensionnés", "gens incapables", les politiques prennent cher
Le roi de Thaïlande gravement malade : les rumeurs persistent et s’intensifient
Sylvie Vartan touchante mais aussi agacée en évoquant Darina : « Ma fille c’est ma fille, point ! »
Emmanuel Macron « se livre à de basses manœuvres » : le président encore décrié
Roi des Zoulous : le jeune marié voit le budget annuel pour sa monarchie revu à la baisse