The Voice : Niki Black favorite de The Voice ? "Son hymne à l'amour" emporte les coachs

·1 min de lecture

Une séquence hors du temps. Ce samedi 17 avril, TF1 diffusait les KO des équipes de Marc Lavoine et Amel Bent dans The Voice. Durant cette épreuve, chaque coach doit se séparer de la moitié de ses talents pour n'en garder que quatre. Dans les talents de la mère de Sofia et Hana, les téléspectateurs ont pu redécouvrir une certaine Niki Black. Cette étudiante parisienne, origine d'Amérique, a fait chavirer les coachs en reprenant un monument de la chanson française.

Niki Black a repris L'hymne à l'amour d'Edith Piaf. Amel Bent, Florent Pagny, Vianney et Marc Lavoine ont retenu leur souffle pendant toute la prestation de la jeune chanteuse, et pour cause, c'était grandiose. La camarade de Jaja, éliminé avec regret par Amel Bent, a été éblouissante, nous faisant même oublier la version initiale de cette chanson que tout le monde connaît par coeur.

Les coachs étaient unanimes. Après la performance de Jim Bauer sur Tata Yoyo d'Annie Cordy, ils ne s'attendaient pas à être positivement bousculé une seconde fois dans la soirée, et pourtant ! "Vous êtes une star, tu es une star, madame," lui a fait remarquer Amel Bent. Et d'ajouter : "Tu as tout mon respect." Si elle a fait un carton et a été qualifiée pour la prochaine étape de The Voice, pourrait-elle faire office de favorite et gagner le programme ? "Je ne sais pas si tu as le profil pour gagner The Voice, mais tu as le profil pour faire une carrière," a expliqué Amel Bent. Pour savoir si elle va succéder à Abi, rendez-vous dans quelques (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ingrid Chauvin "frustrée" dans Demain nous appartient ? Son appel aux scénaristes
PHOTOS - Kate Middleton, Charlene de Monaco… Quand les stars du gotha craquent en public
The Voice : Axel Bauer premier fan de son fils Jim qui crève l’écran
L'affront à Elizabeth II : une confidente du prince Philip déballe leurs secrets...
PHOTO - Jean-Luc Reichmann pose avec sa mamie vaccinée (et oublie les gestes barrières)