The Voice : cette demande spécifique de la production aux candidats

·1 min de lecture

Après Nouvelle Star, TF1 a pris le relais des télé-crochets en lançant l’émission The Voice. Présenté par Nikos Aliagas, le programme de la Une a dévoilé de nombreux talents. Kendji Girac, Lilian Renaud, Slimane, Amir ou encore Les Fréro Delavega, tous ont vu leur carrière décoller grâce à leur participation à The Voice. Pouvoir vivre de leur passion, les nombreux candidats espèrent que ça leur arrive. Mais parfois, alors même qu’ils touchent leur rêve du bout des doigts, l’aventure s’arrête brutalement et le talent n’a rien à voir là-dedans. En 2018, la prometteuse Mennel se faisait exclure du programme après l’apparition de vieux tweets sur les attentats de Nice. Malgré les excuses et explications de la jeune femme, The Voice s’arrêtait pour elle.

Si en règle générale, les erreurs servent de leçons, TF1 a vécu la même chose cette année. Des messages homophobes et racistes publiés sur Twitter par le rappeur The Vivi à l’âge de 17 ans ont mis le feu aux poudres : « En relisant ces messages, j’éprouve un sentiment de honte. Ce sont des propos de cours de récré d’un ado inconséquent qui me font froid dans le dos. Je ne pensais pas un mot de ce que j’ai écrit. Je demande pardon à toutes les personnes que j’ai pu offenser », écrivait-il sur Instagram. Trop tard.

Quelques jours plus tard, The Vivi, exclu de The Voice, s’expliquait une nouvelle fois sur le plateau de Touche pas à mon poste, affirmant regretter ses messages mais comprendre la décision logique de la chaîne de l’évincer (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Christophe et Julie (Loft Story) ont un avis tranché sur la téléréalité
Moundir hospitalisé en raison de la Covid-19 : sa femme Inès fait une mise au point sur son état de santé
Oscars 2021 : Qui est Riz Ahmed, premier acteur musulman nommé dans la catégorie Meilleur acteur ?
Loana (Loft Story) : pourquoi elle ne veut pas rencontrer les enfants de Julie et Christophe
Grégory Basso fiancé et papa de 3 enfants : "le Millionnaire" a bien changé !