The Voice : Benjamin Castaldi dévoile avec précision les salaires de Nikos et du jury... Et c'est du lourd !

·1 min de lecture

Depuis près de dix ans, les salaires des membres du jury de The Voice font beaucoup parler. Un sujet de conversation relancé, avec le début de la 10ème saison ce samedi 6 février sur TF1. Le casting des coachs est de nouveau bouleversé avec les départs de Lara Fabian et Pascal Obispo, compensés par le retour de Florent Pagny et l’arrivée de Vianney, qui rejoignent Amel Bent et Marc Lavoine. « Sur 'The Voice', le jury qui fait 20 primes, il prend 600 000 euros », a révélé Benjamin Castaldi dans On refait la télé sur RTL. De quoi mettre beaucoup de beurre dans les épinards durant une période très troublée où le monde de la culture est à l’arrêt, avec des concerts souvent annulés ou reportés. Selon Public, Marc Lavoine gagnerait 400 000 euros, Amel Bent 380 000 euros et Vianney 340 000 euros. Prime à l’ancienneté, d’après le magazine, Florent Pagny devrait empocher 550 000 euros cette saison. Cela paraît déjà beaucoup, mais le chanteur qui fêtera bientôt ses 60 ans aurait déjà touché davantage les années passées, jusqu’à 900 000 euros. Un montant qui aurait donc été revu à la baisse. De son côté, l’animateur du télé-crochet n’est pas en reste.

En 2012, Benjamin Castaldi aurait bien aimé que TF1 lui confie les manettes du programme, mais c’est à l’ancien présentateur de la Star Academy, Nikos Aliagas que la chaîne a décidé de faire confiance. Si TF1 lui avait dit oui, cela lui aurait peut-être permis de régler ses problèmes financiers, en plus d’une exposition exceptionnelle tous les (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Sans Harry, elle est méchante et dans le contrôle » : la demi-soeur de Meghan Markle déchaîne ses coups
Emmanuel-Philibert de Savoie : "avec Clotilde, on a traversé des hauts et des bas"
Le saviez-vous ? Vianney est un intime de Brigitte Macron depuis plusieurs années
« Grand champion de la droite » : Nicolas Sarkozy encensé par Rachida Dati
Benjamin Castaldi pas assez « chic » pour TF1 : « Je sentais trop la f*****ne et pas assez le savon »