The Voice 9 : Nikos Aliagas répond aux internautes choqués par l’arrêt brutal de l'émission

Hier soir, TF1 devait diffuser le troisième épisode des battles de la nouvelle saison de The Voice. Si en temps normal la diffusion de l’émission se termine généralement vers 23h30, ce samedi 21 les internautes ont eu une mauvaise surprise. À 22h30 Nikos Aliagas a clos le prime. Face à cette fin inattendue, les téléspectateurs ont vivement réagit sur les réseaux sociaux. « Je suis en colère TF1 ! Vous auriez pu prévenir que l’émission ne durerait qu’une heure », « C’est moi où ils ont coupé les battles inédites de The Voice à 22h30 (vs 23h30 habituellement) », se questionnent certains internautes. Il faut dire que dans le contexte actuel causé par le coronavirus qui se propage, le paysage audiovisuel est aussi impacté. Si plusieurs tournages de séries ont été interrompus, les programmes télévisuels sont également obligés de s’adapter.

Nikos Aliagas répond aux internautes

Nikos Aliagas n’est pas resté insensible face à l’incompréhension et la colère du public. Le présentateur n’a pas hésité à apporter plus de clarté à la situation dans un message publié sur Twitter. « Oui, l’émission était plus courte ce soir les amis. Pour continuer à vous proposer des numéros inédits le plus longtemps possible, TF1 et Itv Studios France n’ont pas opté pour la solution des rediffusions et ont décidé de réduire la durée de l’émission. Merci à tous… », explique le célèbre présentateur. TF1 anticipe ainsi ses prochains grands directs en prenant des mesures exceptionnelles sur la diffusion des sessions

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO Tout le monde veut prendre sa place : un candidat partage une anecdote embarrassante devant sa fille
PHOTO Kim Kardashian : ce cliché qui ne passe pas du tout auprès des internautes qui la clashent
Mariah Carey en pleine séance de sport, elle amuse ses fans avec un message en musique
PHOTO Clara Morgane en soutien-gorge en dentelle, elle ravit ses abonnés confinés
Elizabeth II confinée à Windsor : Buckingham Palace touché par le coronavirus avant le départ de la reine