The Voice 2021 : pourquoi l'équipe de Vianney n'est pas au complet pour les battles

·1 min de lecture

Ce samedi 20 mars c’était la fin des auditions à l’aveugle de la dixième saison de The Voice. Cette semaine, les quatre jurés de l'émission vont enfin pouvoir commencer la terrible épreuve des battles qui va durer trois semaines. Pour cette seconde étape, Marc Lavoine se retrouve avec 14 candidats au compteur, lui qui a suivi les règles à la lettre, Florent Pagny idem avec 14 talents. Les deux chanteurs sont beaucoup plus sages qu’Amel Bent avec 16 candidats, un record ! Vianney lui aussi a buzzé plus que Florent Pagny et Marc Lavoine, 15 fois en tout pour le nouveau juré mais au final, il se retrouve avec 14 talents.

La raison ? Le 20 février dernier, The Vivi, un jeune rappeur triomphe sur la scène de The Voice. Le jeune homme a choisi d’interpréter Suicide Social d'Orelsan et fait sensation pendant les auditions à l’aveugle. Faisant se retourner l'intégralité du jury. Il aura donc largement le choix mais décidera de continuer l’aventure avec Vianney comme coach. Dès le lendemain de sa prestation qui fait polémique, des internautes déterrent d'anciens tweets du jeune artiste, où il tient des propos racistes et homophobes. Le bad buzz enflera très rapidement, à tel point que le programme sera obligé de prendre une décision, la sanction tombant peu de temps après. The Vivi est en effet exclu de The Voice par la production pour ses tweets.

Depuis, le jeune homme a choisi Touche pas à mon post pour présenter ses excuses aux téléspectateurs, assurant regretter des "erreurs de jeunesse" (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTOS Marine Lorphelin amoureuse : sa magnifique déclaration à Christophe charme les internautes
Enora Malagré « toujours malade » : elle n'abandonne pas son désir de devenir maman et évoque l'adoption
« Il casse les cou**les ! » : l’intraitable avis de Marc Lavoine sur Vianney dans The Voice
Jeanfi Janssens se confie au sujet de sa fulgurante perte de poids et avoue avoir été "un ancien gros"
Tahar Rahim : ses confessions sur l’éprouvant tournage de Désigné Coupable