Boire du thé vert réduit le risque de décès des survivants d'un AVC

Johanna Amselem
·2 min de lecture

Les survivants d'un AVC qui buvaient au moins sept tasses de thé vert par jour auraient réduit leur risque de mortalité d'environ 62%.

Une tasse de thé pour prendre soin de sa santé ? Selon une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Stroke, les victimes d'un AVC et d'une crise cardiaque pourraient réduire le risque de décès et prévenir d'autres événements cardiovasculaires en buvant du… thé vert.

VIDÉO - Les incroyables bienfaits du thé vert

Cette étude s’est également intéressée au café et révèle des bienfaits intéressants. En effet, une consommation quotidienne réduirait le risque de décès chez les survivants d'une crise cardiaque. Le café préviendrait aussi les crises cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux chez les personnes en bonne santé.

Il y a un fort besoin de preuves scientifiques sur les modes de vie des survivants d'AVC et de crise cardiaque compte tenu du vieillissement rapide de la population et de la nécessité d'améliorer l'espérance de vie suite à ces événements cardiovasculaires”, déclare Hiroyasu Iso, professeur de santé publique à Osaka Université de Suita (Japon), principal auteur de cette étude.

Dans le détail, les chercheurs ont analysé les données de plus de 46 000 participants (âgés de 40 à 79 ans dont 60% de femmes). Chacun a rempli des questionnaires relatifs à la démographie, au mode de vie, aux antécédents médicaux et à l'alimentation. Le panel a ensuite été divisé en trois groupes : historique de l’AVC, antécédents d'infarctus du myocarde et aucun antécédent d’AVC ou d'infarctus du myocarde. Les chercheurs ont ensuite analysé la quantité et la fréquence de consommation de thé vert et de café. Ils ont noté qu'une tasse classique de thé vert contient environ 100 ml de liquide et qu'une tasse de café typique contient environ 150 ml de liquide.

Une boisson... sans sucre

Résultats ? Par rapport aux participants qui buvaient rarement du thé vert, les survivants d'un AVC qui prenaient au moins sept tasses de thé vert par jour ont réduit leur risque de mortalité d'environ 62%. Les survivants d'une crise cardiaque qui buvaient une tasse de café par jour réduisaient leur risque global de décès d'environ 22%. Les personnes sans antécédent d'AVC ou de crise cardiaque qui consommaient une ou plusieurs tasses de café par semaine avaient un risque de mortalité 14% inférieur.

Une distinction importante à faire est que dans la culture japonaise, le thé vert est généralement préparé avec de l'eau et sans sucre. De plus, le café est préparé avec de l'eau et parfois du lait et du sucre. La façon la plus saine de préparer ces boissons est de ne pas ajouter de sucres ajoutés”, recommande le chercheur.

Ce contenu peut également vous intéresser :