The Quarry : que vaut le nouveau film inédit de Mars sur Canal+ ?

·1 min de lecture

The Quarry, à découvrir ce soir sur la chaîne cryptée est proposé sous le label Canal+ Première qui permet de découvrir un film jamais exploité en salles. Un thriller d'atmosphère dans le sud profond des Etats-Unis qui oppose un faux prédicateur assassin à un flic très suspicieux.

Un vagabond (Shea Whigham) tue un prêtre alcoolique, et usurpe son identité dans une paroisse perdue à la frontière mexicaine. Bientôt, sa congrégation grandit, attirée par ses sermons inspirés sur le pardon et la rédemption. Mais la découverte d'un cadavre dans une carrière locale (ndlr : The Quarry signifie Carrière en anglais) fait souffler un vent de suspicion sur la petite communauté. Entre le chef de police local endurci (Michael Shannon), les frères trafiquants de drogue, et la veuve qui maintient l’église à flot, combien de temps le faux pasteur va-t-il pouvoir garder ses secrets ?

The Quarry, réalisé par Scott Teems est inspiré du roman de Damon Galgut. Michael Shannon (La forme de l'eau) et Shea Whigham (Joker) se partagent l'affiche de ce thriller tendu à l'atmosphère oppressante. Les deux hommes se connaissent bien pour avoir déjà tourné ensemble la série Boardwalk Empire et Take Shelter au cinéma. Michael Shannon est un habitué des personnages flippants : dans Man of Steel, il interprétait l'ennemi puissant de Superman, dans Take Shelter, un père paranoïaque obsédé par la menace d'une tornade et qui se laisse envahir par des visions apocalyptiques. Enfin, dans La forme de l'eau de Guillermo (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Les Chatouilles (France 2) : le récit bouleversant d'une reconstruction par Andréa Bescond
La part des anges (Arte) : que signifie le titre du film de Ken Loach ?
"J'ai trouvé ça navrant" : Cauet dénonce l'intervention choc de Corinne Masiero aux César 2021
Mort du comédien Jacques Frantz, la voix française de Robert de Niro, Mel Gibson et Nick Nolte
Brigitte Bardot dézingue les César 2021 : "Requiem pour des c*** qui massacrent le cinéma"