The Originals : meilleure que Vampire Diaries ?

[Url href='https://twitter.com/JejeSeries']Jérémie Dunand [/Url]

Alors que la saison 3 arrive en France sur Série Club ce vendredi 17 mars, la chaîne américaine The CW lance le même soir la saison 4 de The Originals, sa série vampirique centrée sur Klaus Mikaelson (Joseph Morgan) et sa famille d'Originels. Et tandis que Vampire Diaries, dont elle est le spin-off, a pris fin il y a une semaine, au terme d'une saison 8 assez inégale (et on ne parle même pas des saisons 5 et 7, qu'on préfère oublier), The Originals reste, elle, plutôt constante depuis ses débuts en octobre 2013.

À la veille de son retour pour une quatrième salve de 13 épisodes, qui nous propulsera 5 ans dans le futur et qui sera disponible en France en US+24 sur MyTF1 VOD, une question s'impose : The Originals est-elle tout simplement meilleure que Vampire Diaries, sa série mère ? Tentative de réponse, en quatre points de comparaison important...

 

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent quelques spoilers sur Vampire Diaries et sur la saison 3 de The Originals !

The Originals, plus adulte et plus sombre

Peu importe la manière dont elle a évolué, Vampire Diaries était, au départ, un teen drama centré sur le triangle amoureux entre Elena, Stefan, et Damon. Une série destinée donc avant tout à une génération d'adolescents amateurs de romances fantastiques à la Twilight, qui ne faisait que reprendre les codes des séries ados (des amourettes lycéennes, des thématiques initiatiques allant du premier amour à la perte d'un être cher, en passant par la promesse, souvent déçue, de l'amour éternel) en y ajoutant une bonne dose de surnaturel et de sang versé. Mais le tout en restant quand même relativement édulcoré, pour ne pas faire trop tache dans une grille de la CW remplie majoritairement, à l'époque, de séries de la trempe de Gossip Girl, des Frères Scott, ou de 90210.


Klaus (Joseph Morgan) et Marcel (Charles Michael Davis) dans la saison 4 de The Originals

En lançant son spin-off, The Originals, en 2013, au moment même où les héros de Vampire Diaries entraient à l'université et rataient (un peu) leur passage à l'âge adulte, la CW a réussi à offrir aux fans de la franchise une série plus adulte, plus sombre, et plus violente, à l'ambiance moite et poisseuse. Oubliez les histoires de lycée et les vampires guidés par leurs peines de coeur, The Originals est une série centrée sur une famille dysfonctionnelle comme on les aime sur le petit écran. Mais aussi une série "politique", qui s'intéresse aux règles établies pour faciliter la cohabitation des différentes communautés surnaturelles (vampires, loups-garous, sorcières) à la Nouvelle-Orléans, et suit les tentatives de prise de pouvoir successives de Klaus et de Marcel (Charles Michael Davis), son ancien protégé. Et avec un hybride vampire/loup-garou psychopathe comme Klaus à sa tête, cette déclinaison ne pouvait évidemment être que plus sanglante que sa grande soeur. D'ailleurs, quand on sait que la saison 4 est annoncée encore plus sombre, avec une intrigue davantage axée sur l'horreur, dans une tentative d'hommage assumé à Stephen King, on se dit qu'on a hâte !

Klaus, l'anti-héros qu'on adore détester

L'un des défauts que l'on peut reprocher à Vampire Diaries depuis ses débuts réside dans son personnage principal, Elena Gilbert (Nina Dobrev), qui n'a jamais vraiment réussi à dépasser son statut d'héroïne (voire de victime) pleurnicharde. Pas même sa "transformation" en saison 4 n'est parvenue à y changer quelque chose. Et si les frères Salvatore, que certains voient comme les vrais héros de l'histoire, ont évidemment toujours eu plus d'épaisseur, de par leur passé compliqué et torturé, leur tendance à être frappés de remords tous les 10 épisodes et à chercher à se racheter sans fin les a probablement empêché d'être les grands anti-héros qu'ils auraient pu, et auraient dû, être. Les personnages secondaires ont finalement toujours été plus forts dans Vampire Diaries, et Klaus, comme Caroline, Kai, ou Katherine, en est l'exemple ultime.


Klaus, anti-héros presque parfait ?

En effet, en offrant sa propre série dérivée à Klaus, l'hybride sanguinaire et sexy campé Joseph Morgan, Julie Plec, la créatrice des deux shows, a finalement retiré à Vampire Diaries le meilleur élément de ses saisons 2 à 4 (oui, si les saisons 2 et 3 sont les sommets de la série, c'est grâce à Klaus) pour en faire l'élément central d'une nouvelle histoire. Le vampire originel est alors passé du statut de méchant sans scrupules, qui a tué Jenna, a fait de Tyler un hybride, ou a noyé la mère de ce dernier dans une fontaine (si si, vraiment), à celui d'anti-héros torturé, habité par l'envie de plus en plus grande de réunir sa famille. La paternité a fini par l'adoucir un tout petit peu. Tout comme ses sentiments pour Cami (Leah Pipes). Mais Klaus reste un anti-héros fascinant, qui ne s'embarrasse pas trop de savoir si les actes qu'il commet possèdent un semblant de moralité. Ce qui nous offre des scènes assez jouissives, le tout élevé par la prestation plutôt réussie de Joseph Morgan, qui est le gros point fort de la série. Bref, vous l'aurez compris, Klaus 1 - Elena 0.

Des enjeux plus forts

Autre point sur lequel The Originals semble s'en sortir mieux que Vampire Diaries, c'est la prise de risques. En effet, passées les deux premières saisons de la série avec Nina Dobrev (on se souvient de la mort de Vicki ou de celle, extrêmement marquante, de Jenna), les morts de Vampire Diaries ont rapidement perdu de leur importance, et ce pour une raison assez évidente : les personnages décédés ne le restaient jamais bien longtemps et finissaient toujours pas ressusciter (et ce parfois bien trop souvent, dans le cas d'Alaric ou de Jeremy par exemple).


Bye bye Davina (Danielle Campbell)...

The Originals, elle, semble beaucoup moins jouer à ce jeu-là pour le moment. Bien sûr, elle n'a que 3 saisons à son actif, contre 8 pour son aînée, mais tout de même. La saison 3, diffusée l'an dernier, a vu pas mal de personnages majeurs rendre leur dernier souffle, dont Cami et Davina (Danielle Campbell), deux des héroïnes régulières de la série. Sans oublier la mort du loup-garou Oliver (Chase Coleman) en saison 2, qui a mis fin au couple gay chouchou des fans qu'il formait avec Josh (Steven Krueger). Deux ans après, on ne s'en remet d'ailleurs toujours pas. Et contrairement à Vampire Diaries, à en croire Julie Plec, ces personnages ne devraient pas revenir à la vie. The Originals ne joue pas avec ses fans, avec leurs émotions et leurs larmes, et s'en tient aux décisions dramatiques qu'elle prend. Et ça, on aime.

Mais sans Vampire Diaries, The Originals peut-elle survivre ?

Malgré son ambiance plus sombre, son anti-héros qu'on adore, et une certaine constance qui lui a évité, jusqu'à présent, de proposer une saison très en dessous des autres, il faut bien reconnaître que The Originals est surtout meilleure que les saisons 4 à 8 de Vampire Diaries. Les 3 premières saisons (et surtout la deuxième, la plus réussie, et de loin) de la série mère sont en effet tout de même au-dessus de ce que nous a proposé le spin-off depuis ses débuts. Probablement car The Originals manque de vrais moments émouvants, que les fans ont envie de se repasser encore et encore, ce que Vampire Diaries, elle, savait proposer à la pelle durant ses premières années. Et surtout, elle manque d'un vrai grand méchant. Tel Klaus dans Vampire Diaries. Car au fil du temps, les divers affrontements entre Klaus et les sorcières, Klaus et les loups-garous, ou Klaus et Marcel finissent par tourner (un peu) en rond et par lasser. On espère donc que la saison 4 à venir, et son entité maléfique mystérieuse, qui s'en prendra aux enfants de la Nouvelle-Orléans, et à Hope, la fille de Klaus et d'Hayley (Phoebe Tonkin), saura y remédier.


Elijah (Daniel Gillies), Klaus (Joseph Morgan), et Hayley (Phoebe Tonkin) auront-ils droit à une saison 5 de leurs aventures ?

Car c'est peut-être dans cette faculté à se renouveler et à surprendre que se joue l'avenir de la série. Plus encore que dans les audiences, qui ne semblent plus trop importer à la CW, qui a quasiment renouvelé toute sa grille, séries aux audiences anémiques y compris. Mais s'il est impossible de savoir, à l'heure actuelle, si une saison 5 sera commandée, on peut tout de même penser que la chaîne n'aura pas forcément envie de se séparer de la "marque" Vampire Diaries tout de suite. D'autant plus qu'il se murmure déjà qu'une éventuelle saison 5 pourrait marquer l'arrivée au casting de Candice King (Caroline dans Vampire Diaries), comme semble l'avoir plus ou moins teasé l'ultime épisode des aventures des vampires de Mystic Falls, diffusé vendredi dernier. Une nouvelle qui, à coup sûr, ravirait les nombreux fans de Klaroline, le couple Klaus/Caroline qui n'a jamais vraiment pu voir le jour dans la série originale.

À moins que les rumeurs de la présence de Joseph Morgan au casting de la prochaine série X-Men de la Fox (démenties, mais tout de même, on se méfie) ne se confirment et révèlent que l'avenir de The Originals était en fait déjà joué depuis un moment. Mais même si elle devait être annulée en mai, la série resterait, dans les mémoires, comme un spin-off réussi de Vampire Diaries. Et ça, dans l'univers compliqué des séries dérivées, c'est déjà pas mal.

The Originals rejoindra-t-elle un jour la liste des spin-offs qui ont totalement réussi à dépasser les séries qui les ont fait naître ?

10 spin-offs qui ont réussi à dépasser la série qui les a fait naître !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages