The Missing : tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2 de la série avec Tchéky Karyo

[Url href='https://twitter.com/JejeSeries']Jérémie Dunand [/Url]

Après une première saison diffusée en avril 2016, The Missing, le thriller britannique créé par les scénaristes Jack et Harry Williams, et porté par Tchéky Karyo dans le rôle du flic français Julien Baptiste, revient ce jeudi 27 avril à 20h55 sur France 3 pour une saison 2 de 8 épisodes. Une suite qui n'en est pas vraiment une puisque cette seconde salve d'épisodes est tout simplement centrée sur une toute nouvelle enquête de Baptiste, sans aucun lien avec la disparition du petit Oliver, au coeur de la saison 1 lancée en 2014 sur BBC One. Et pourtant, que les fans se rassurent, la recette The Missing est bel et bien toujours au rendez-vous...

De quoi parle cette nouvelle saison ?

Exit donc la famille Hughes et l'enquête autour de la disparition d'Oliver le soir du 1/4 de finale Brésil-France de la coupe du monde 2006. Lorsque cette saison 2 débute, Alice Webster, portée disparue depuis 11 ans, réapparaît en Allemagne en décembre 2014, à la veille de Noël. Alors que ses parents et toute la communauté à laquelle ils appartiennent se demandent ce qui lui est arrivé durant toutes ces années, Alice avoue à la police qu'elle était retenue prisonnière avec une jeune française, Sophie Giroux. Un nom qui évoque tout de suite quelque chose à Julien Baptiste, qui s'était chargé d'enquêter sur sa disparition à l'époque. Pourtant à la retraite, l'ancien policier va avoir beaucoup de mal à rester à l'écart et va se lancer à corps perdu dans l'enquête, soupçonnant que cette Alice rendue à ses parents n'est peut-être pas celle qu'elle prétend être.


Un casting presque intégralement renouvelé

Aux côtés de Tchéky Karyo, parmi tous les acteurs réguliers de la saison 1, seule Anastasia Hille, qui campe Celia Baptiste, la femme de Julien, est de retour en saison 2. James Nesbitt et Frances O'Connor, les interprètes de Tony et Emily Hughes, les parents du petit Oliver, n'ont logiquement pas rempilé, et les nouveaux personnages principaux de cette saison, à savoir Gemma et Sam Webster, les parents d'Alice, sont incarnés par Keeley Hawes et David Morrissey, que les fans de The Walking Dead connaissent bien pour son rôle de Gouverneur. À leurs côtés, on retrouve notamment Roger Allam (Illyrio Mopatis dans Game of Thrones), Laura Fraser (Breaking Bad), et Abigail Hardingham dans le rôle d'Alice.

Une temporalité toujours éclatée

Après une saison 1 dont le récit était divisé entre 2006, année de la disparition d'Oliver, et 2014, cette nouvelle saison de The Missing continue sur la même lancée en alternant les scènes se passant en 2014, juste après la réapparition d'Alice, et celles se déroulant deux ans plus tard, en 2016, alors que l'enquête avance peu à peu et que Baptiste commence à y voir un peu plus clair. Une enquête qui amènera notamment l'ex-flic et certains autres personnages clés de la saison à se rendre en Irak et en Suisse, en plus de l'Allemagne qui sert de décor principal à l'histoire. Mais chut, on n'en dira pas plus...


Une saison 2 aussi réussie que la première ?

Avec son intrigue qui rappelle par moments l'affaire Kampusch et la première et unique saison de The Family, diffusée l'an dernier sur ABC, cette nouvelle fournée de The Missing reprend la recette efficace de la saison 1, mais semble en atténuer un tout petit peu la noirceur, notamment dans son final qui, vous le verrez, apporte davantage de réponses, laisse moins de choses en suspens (même si le destin d'un personnage pourrait mériter qu'on s'y intéresse dans une éventuelle saison 3), et apparaît donc un peu plus optimiste. Mais avant d'en arriver là, les téléspectateurs de France 3 auront droit à 7 autres épisodes haletants, bien ficelés, et bien interprétés, par David Morrissey et Tchéky Karyo en tête.

Lors de la diffusion de la saison sur Starz, aux États-Unis, en février dernier, la presse américaine a d'ailleurs été globalement emballée par cette nouvelle enquête de Julien Baptiste. TV Guide déclare notamment que "bien que le postulat de départ soit familier, la profondeur émotionnelle et les twists choquants de The Missing redéfinissent le genre", tandis que Variety parle d'une saison "poignante, hypnotique, et qu'il est difficile d'arrêter de regarder". Pour Collider, cette saison 2 est "plus resserrée et plus sûre d'elle, et la décison d'avoir à nouveau un seul réalisateur aux commandes (Ben Chanan) lie les épisodes entre eux visuellement", et le New York Post va jusqu'à dire que "dans une saison télévisuelle pauvre en nouveautés prometteuses, The Missing devrait être tout en haut de votre liste". Voilà de quoi partir plutôt confiant, même si le New York Times, avec une note de 3/5, tempère les choses en parlant d'une "saison en-dessous [de la première] à tous les niveaux (...) qui connaît tout de même un sursaut à la fin quand l'action se transforme en chasse à l'homme internationale qui parvient à retrouver le côté sinistre et l'aspect "arrière-pays" qui avaient rendus la saison 1 si originale".

La bande-annonce de la saison 2 de The Missing, qui débute ce jeudi soir à 20h55 sur France 3 :

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages