"The In Between": pourquoi ce drame surnaturel est un carton mondial sur Netflix

·4 min de lecture
Joey King et Kyle Allen dans
Joey King et Kyle Allen dans

Un drame romantique à la sauce surnaturelle déchaîne les passions sur Netflix depuis deux semaines. The In Between, téléfilm américain que personne n'avait vu venir, charme des millions de téléspectateurs autour du globe depuis sa sortie le 8 avril. Si bien qu'il arrivait cette semaine en tête du classement des contenus les plus regardés de la plateforme à travers le monde.

Le pitch promet de ravir tous ceux qui aiment pleurer et (un peu) frissonner devant leur écran. La jeune Tessa (Joey King), anéantie par la mort de son petit-ami Skylar (Kyle Allen) dans un tragique accident, voit les phénomènes inexpliqués se multiplier autour d'elle. Elle se rend très vite à l'évidence: Skylar cherche à lui envoyer un message depuis l'au-delà.

Le carton de ce long-métrage d'Arie Posin, cinéaste quasi-inconnu à la courte filmographie, est d'autant plus surprenant que rien ne le laissait présager: sa sortie a été précédée d'une très faible couverture médiatique doublée d'une promotion inexistante de Netflix, le tout sur fond de critiques très mitigées. Un traitement qui ne l'a pas empêché cette semaine de squatter le Top 10 de Netflix dans pas moins de 82 pays, d'arriver numéro 1 presque partout en Amérique du Sud et dans une dizaine de pays d'Europe - il se contente, chez nous, d'une honorable troisième place et de susciter des réactions ravies sur les réseaux sociaux.

Combinaison gagnante

The In Between (traduisible par "l'entre-deux-mondes") est une production Paramount+, plateforme indisponible dans la majorité des pays européens. Sorti dès le mois de février aux États-Unis, le film n'est parti à la conquête du monde que le 8 avril grâce à Netflix, qui a acquis les droits de diffusion à l'international. Rien d'étonnant, tant le long-métrage semble taillé pour l'un de ses cœurs de cible.

Car The In Between s'inscrit dans un genre cher au géant du streaming et à ses jeunes abonnés: celui des romances adolescentes. La plateforme les produit par paquets de douze depuis des années et ne s'y trompe jamais, comme en témoignent les succès de Sierra Burgess is a Loser, Il est trop bien, la trilogie À tous les garçons que j'ai aimés, ou encore Tall Girl - pour ne citer qu'eux.

Mais contrairement aux comédies sus-citées, The In Between est un mélo, genre qui a lui aussi fait ses preuves sur la plateforme: les cœurs sensibles se souviennent de 7. Koğuştaki Mucize, un drame turc devenu succès-surprise du premier confinement en 2020. En alliant larmes et personnages adolescents, le film propose la combinaison parfaite pour ameuter les jeunes foules.

Adaptation d'un roman

D'autant que certains téléspectateurs connaissent déjà l'histoire: The In Between est l'adaptation d'un roman en anglais, sorti en juin dernier de Mark Klein, scénariste américain, qui signe le script du long-métrage.

876450610001_6302515927001

Netflix a toujours été friande de romans pour jeunes adultes portés à l'écran. The Witcher, Shadow & Bone ou encore La Chronique des Bridgerton, l'un des plus grands cartons de la plateforme, ont tous été adaptés de saga littéraires. Heartstopper, nouvelle série britannique attendue pour le 22 avril, sera le dernier exemple en date: il s'agit de l'adaptation du roman graphique du même nom de l'Anglaise Alice OSeman.

Actrice coqueluche

Pour donner vie à l'héroïne du roman, la production de The In Between a fait appel à la jeune Joey King, figure montante de la télévision américaine âgée de 22 ans. Actrice depuis qu'elle en a 4, elle est apparue dans plusieurs films à succès (Crazy Stupid Love, Conjuring) et s'est fait un nom au sein du jeune Hollywood ces dernières années. Notamment avec la série The Act, drame psychologique adapté d'un fait divers qui a perturbé l'Amérique et qui lui a valu des nominations aux Emmy Awards et aux Golden Globes en 2019 et 2020.

Mais surtout, elle est la star de l'une des comédies romantiques teenager les plus emblématiques de Netflix. Depuis 2018, elle incarne Ella Evans dans la trilogie The Kissing Booth, série de films sur une lycéenne tiraillée entre le beau gosse du lycée et sa loyauté envers son meilleur ami. Décidement, rien n'aurait pu résister à ce succès programmé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles