The Immigrant (Arte) James Gray : "Marion Cotillard est lumineuse"

New York, 1921. Un paquebot passe devant la statue de la Liberté. Ewa Cybulska (Marion Cotillard) a les yeux rivés sur le monument, symbole d’un avenir meilleur. Cette immigrée polonaise et sa petite sœur Magda, malade de la tuberculose, débarquent à Ellis Island, où se trouve l’immense centre d’accueil des immigrés voulant entrer en Amérique. Drôle d’accueil : douaniers haineux, policiers corrompus, médecins agacés… Jetée sans argent ni relations dans les rues grouillantes de la mégalopole, Ewa tombe sous la coupe de Bruno Weiss (Joaquin Phoenix), un souteneur qui l’oblige à se prostituer pour survivre.

À lire également

REPLAY - Finiront-ils ensemble ? (M6) : Le doc sur les coulisses des Petits mouchoirs

Le coup de cœur de James Gray
Paris, 2010. Dans un bistrot près de la place des Vosges, Guillaume Canet travaille avec James Gray sur le scénario de Blood Ties, remake du film du Français Les Liens du sang. Marion les rejoint. En découvrant cette beauté diaphane aux yeux expressifs, qui lui rappelle les plus grandes stars du cinéma muet, l’Américain se fige. Après plusieurs dîners où ils partagent leur goût pour la bonne bouffe, elle reçoit un mail où il lui demande : "Est-ce que cela ne te dérangerait ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi