The Coyote (13ème Rue) Michael Chiklis : "Ben est un mec normal, qui se retrouve plongé dans des circonstances anormales"

·1 min de lecture

Si le rôle du policier ripou Vic Mackey, dans la série The Shield, l’a rendu célèbre au début des années 2000, Michael n’a, depuis, jamais vraiment quitté les écrans. Mais ses personnages étaient moins marquants. Jusqu’à Coyote, où il est Ben Clemens, un garde-frontière qui, tout juste retraité, se retrouve englué dans une affaire de drogue. Et, tout au long des six épisodes de cette mini-série, entre Breaking Bad et Narcos, le corpulent acteur de 57 ans ne se ménage pas.

Êtes-vous masochiste pour accepter des rôles où les personnages sont aussi maltraités ?

Michael Chiklis : Disons que j’aime me sentir impliqué. Très impliqué, même ! Dans les premiers épisodes de Coyote, Ben marche des heures durant dans le désert qui borde le Mexique et la Californie. Les producteurs avaient suggéré de tourner en studio, mais cela n’aurait eu aucun sens. Je voulais que l’on voie sur son visage ce que représente cet effort.

Si je vous dis que Ben est un perdant magnifique…

Je ne suis pas d’accord. Pour moi, c’est un mec normal, qui se retrouve soudain plongé dans des circonstances anormales. Il va montrer ce qu’il a dans le ventre, pour protéger ceux qu’il aime, sa famille.

À lire également

Les 4 Fantastiques e... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi