Comment The Boys dézingue Donald Trump durant sa saison 4

On dit souvent que les bons vins prennent du goût avec l’âge. Celui de The Boys, au doux parfum de chaos et d’hémoglobine, a enfin retrouvé tous ses arômes d’antan, après une saison 3 moins délicieuse que prévu. Mais pour cette nouvelle mise en bouteille, dont nous avons seulement pu voir les 3 premiers épisodes, le showrunner Eric Kripke (Supernatural) a décidé de déplacer son millésime 2024, pour s’aventurer sur le terrain, ô combien tortueux, de la vie politique.

Si The Boys a toujours brillé par son irrévérence, cette saison 4 met enfin les deux pieds dans le plat des campagnes menées pour la victoire, des guerres d’ego et même des théories du complot.

Souvenez-vous : on avait laissé nos zigouilleurs de super-héros et leurs ennemis surhumains dans une posture d’affrontement, après la mort explosive de Soldier Boy (Petit Soldat). Homelander (Le Protecteur) est ainsi parvenu à récupérer la confiance de Ryan, son fils, au grand dam de Butcher, et il peut même tuer l’un de ses opposants en pleine rue, tout en gardant l’amour de ses supporters.

Victoria Neuman, elle, se lance dans une carrière politique de premier plan, malgré sa fâcheuse tendance à faire (littéralement) tourner la tête de ceux qui se mettent sur son chemin. Cette saison, les Boys auront donc du pain sur la planche pour continuer à combattre Homelander,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : The Boys saison 4 // Source : Prime Video