"The blinking white guy" a quelque chose à vous demander

Bertille Duthoit
White guy blinking

via GIPHY

INTERNET - Son nom vous est sans doute inconnu, mais sa tête vous est plus que familière. “The blinking white guy”, l’homme blanc qui cligne des yeux, était le phénomène Internet de 2017 et reste un GIF très utilisé pour signifier sur les réseaux sociaux qu’on a du mal à croire quelqu’un ou quelque chose...

Aujourd’hui, Drew Scanlon a décidé de se servir de ce moment de gloire accidentel pour la bonne cause et organise une collecte de dons pour la recherche contre la sclérose en plaques. 

Du mème accidentel à la levée de fonds

Comme beaucoup avant lui (et après lui), Drew Scanlon est devenu un mème par accident. Le GIF qui a rendu son visage célèbre a été créé à partir d’un live de 2013 alors que Scanlon était un producteur vidéo sur la plateforme de jeu en ligne Giant Bomb. Pendant un direct, Scanlon regardait le rédacteur en chef, Jeff Gerstmann jouer au jeu d’aventure “Starbound”. C’est dans ce live-là que Scanlon a fait sa tête mémorable en clignant des yeux. Transformée en GIF en 2015, cette réaction est devenue virale deux ans plus tard et circule encore et encore sur les réseaux sociaux depuis. 

Son protagoniste, aujourd’hui à la tête d’un média sur les jeux et le sport, a décidé d’en profiter. “Si vous êtes venus ici pour le Grand Internet et que vous ne me connaissez pas personnellement, il y a beaucoup de chances pour que vous ayez déjà vu ma tête. C’est ça, c’est moi, le GIF le plus célèbre du monde pour exprimer son incrédulité: l’homme blanc qui cligne des yeux”, peut-on lire sur le site de levée de fonds qu’il a créé. 

“Normalement, je ne suis pas quelqu’un qui met en avant mon propre mème mais dans ce cas précis, je vais faire une exception”, enchaîne Scanlon.

Une course aux financements à la recherche

L’homme explique que deux membres de sa famille souffrent de la sclérose en plaques, une maladie au centre du système nerveux qui interrompt la communication entre le cerveau et le corps. Voilà pourquoi il a lancé une campagne de collecte de fonds...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post