"The Artist" vue de l'intérieur, Cynthia nous raconte

·3 min de lecture
Cynthia, candidate de
Cynthia, candidate de

TÉLÉVISION - Les semaines dans “The Artist” passent, mais ne se ressemblent pas. Le télé-crochet de France 2, produit et animé par Nagui, change de case et, contrairement aux trois numéros précédemment retransmis le samedi, passe désormais le vendredi en deuxième partie de soirée, à compter de ce 1er octobre.

L’idée? Éviter au programme musical de se retrouver face à son concurrent, “The Voice”, pour endiguer les mauvaises audiences dont pâtit l’émission depuis son lancement. Le spectacle s’adapte. Ce vendredi, les artistes ont été divisés en deux groupes. Les membres du premier se produisent sur scène cette semaine, quatre d’entre eux seront éléminés à l’issue du prime.

Ces initiatives sont réfléchies, elles interviennent alors même que le jury a été remanié non pas une, mais bien deux fois. C’est au tour de Jean-Louis Aubert, Joyce Jonathan et La Grande Sophie d’évaluer les candidats, à la place de Bénabar, Gaétan Roussel et Pascal Obispo, eux-mêmes venus remplacer Elodie Mermoz et Emmanuel Virot, jurés des deux premiers primes.

De l’extérieur, l’émission censée révéler les talents de demain a tout d’un grand bazar. De l’intérieur, il n’en est rien. “Au contraire, confie Cynthia au HuffPost, je trouve ça très beau.” La candidate ajoute: “Qu’il s’agisse de la production ou des artistes, on est toutes et tous embarqués dans cette histoire commune. On l’écrit ensemble. On essaye d’être le plus à l’écoute les uns des autres, dans la bienveillance.”

Une aventure formatrice

La jeune femme n’est pas désorientée par ces changements de dernière minute, ni même prise de court. Les candidats sont consultés de manière transparente dès qu’une décision est prise. “On sait que c’est pour que le résultat soit meilleur, pour que l’émission soit la mieux tenue et la plus sympa à regarder pour les spectateurs”, poursuit l’interprète de Mademoiselle, un titre joué sur scène et qui devrait paraître à la mi-octobre.

Découverte sur les réseaux sociaux lors du premier confinement grâce à son titre Solo, dans lequel elle déplorait non sans humour sa situation de célibataire à l’heure de la distanciation sociale, Cynthia n’est qu’au début de sa carrière. “En participant à ‘The Artist’, j’ai l’impression de gagner des mois et des mois d’expérience”, précise-t-elle.

Les jours qui précèdent le prime, les candidats sont entraînés par les équipes de l’émission, mais aussi par des grands noms de la musique française. Jean-Louis Aubert, Clara Luciani ou encore Oxmo Puccino sont, par exemple, venus leur donner des master class pour leur livrer leurs conseils, leur parler de leurs expériences, leurs moments d’espoir ou de désillusion.

“60 Bercy pleins à craquer”

″Ça fait du bien d’entendre ces gens te dire qu’il leur arrive d’avoir des pannes d’inspiration ou le trac avant de monter sur scène, souffle Cynthia. Le direct, par exemple, c’est pas un truc naturel ni évident. Quand ces personnes te disent que ça n’a rien d’humain, ça te rassure.”

Les mauvaises audiences de l’émission, déplorées par Nagui à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux ou dans la presse, auraient pu inquiéter Cynthia. Mais non, elle prend ce qu’il y a à prendre. “Cette émission nous permet de chanter devant des milliers de personnes, concède-t-elle. C’est un sacré tremplin.”

Au lendemain du deuxième prime, Nagui avait évalué le nombre de téléspectateurs devant “The Artist” à un million, ce qui n’est pas grand chose pour une émission en prime time un samedi soir. Cependant, avait-il ajouté, “un million, ça fait 60 Bercy pleins à craquer”. Un point de vue partagé par Cynthia, selon qui “c’est déjà énorme”. Ce vendredi, la chanteuse sera en coulisses pour encourager ses camarades. Retour sur scène, dans une semaine.

À voir également sur Le HuffPost: L’appel de Nagui après les mauvaises audiences de “The Artist”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles