The Artist (6Ter) L'hommage qui a touché les acteurs américains du film

·1 min de lecture

À Hollywood, en 1927, George Valentin compte parmi les plus grandes vedettes du cinéma, et sa célébrité n'a d'égal que son orgueil. Son producteur, Al Zimmer, l'invite à la projection de son dernier film, à la sortie duquel il croise Peppy Miller, une comédienne débutante. La jeune femme devient figurante dans un long-métrage en tournage au côté de George. Les deux acteurs se plaisent aussitôt, mais George refuse de s'engager. C'est alors que le cinéma parlant fait son apparition. Persuadé que cette technologie est sans avenir, George va jusqu'à se séparer d'Al pour produire un film muet. Parallèlement, Peppy devient la nouvelle égérie du studio...

À lire également

The Artist (6Ter) : Comment Bérénice Béjo s'est préparée pendant un an pour le rôle

Tourné dans les mythiques studios de la Warner et de la Paramount, The Artist est une déclaration d’amour au cinéma hollywoodien, ce qui a beaucoup touché les comédiens américains de l’équipe. Dans le rôle du producteur à cigares, John Goodman (The Big Lebowski) excelle, tandis que James Cromwell (La Ligne verte), dont le père y était acteur au temps du cinéma muet, campe le majordome du héros joué par Jean Dujardin. Quant à l’iconique Malcolm McDowell (Orange mécanique), il a insisté pour faire une appar... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi