The Arrangement : la série qui s'inspire de Tom Cruise et de la Scientologie ?

[Url href='https://twitter.com/JejeSeries']Jérémie Dunand [/Url]

Synopsis : Après avoir auditionné pour un rôle dans un blockbuster aux côtés de Kyle West, l'acteur le plus en vue du moment, Megan Morrison, une aspirante comédienne, voit sa vie se transformer en conte de fées lorsque Kyle l'invite à vivre une premier rendez-vous amoureux inoubliable. Mais les moindres faits et gestes du jeune acteur sont contrôlés par le Institute of the Higher Mind, une organisation centrée sur le développement personnel dont il fait partie, et Megan se voit bientôt proposer un contrat pour le moins surprenant : devenir la fiancée, puis l'épouse, de Kyle contre la somme de 10 millions de dollars...

 

Près de 11 ans après la fin d'Alias, Michael Vartan, vu entre temps dans Hawthorne, fait son grand retour sur le petit écran avec The Arrangement, nouveau drama lancé ce dimanche 5 mars sur E! aux États-Unis, qui s'inscrit dans la droite lignée très "soap" de The Royals, autre fiction de la chaîne. Et si The Arrangement fait beaucoup parler depuis l'annonce du projet en avril 2015, ce n'est pas (seulement) pour son casting sexy, emmené par Josh Henderson (Dallas) et la belle Christine Evangelista. Non, si elle interpelle, c'est surtout par son sujet, l'histoire d'amour naissante entre une jeune actrice et une star de cinéma, liées par un contrat marital visant à préserver l'image de ce dernier, qui rappelle forcément les rumeurs ayant entourées la relation Tom Cruise-Katie Holmes il y a quelques années. D'autant plus que la série se déroule sur fond d'institut axé sur le développement personnel, auquel appartient le héros et qui régit chacun des aspects de sa vie professionnelle, comme privée.

Pour autant, Jonathan Abrahams, le créateur du show, qui a auparavant travaillé comme scénariste sur Mad Men et Perception, réfute toute ressemblance entre The Arrangement et l'Église de Scientologie. Interrogé lors des TCA en janvier, le showrunner a déclaré à TV Guide que l'Institue of Higher Mind au coeur de l'intrigue n'a rien de religieux et n'aborde aucunement la question de foi. Selon lui, son inspiration vient plutôt des "twelve-steps programs" (programmes en 12 étapes) américains, qui visent à aider les personnes souffrant d'addictions ou de tout autre problème comportemental, et permettent ici de raconter une histoire vraiment unique se déroulant à Hollywood, dans le monde du cinéma. "Hollywood est une ville qui regorge d'ambition, et ces instituts de développement personnel ont pour visée d'accéder à un meilleur niveau de vie, à davantage de succès au niveau professionnel, et à des relations plus bénéfiques. Ça offre beaucoup de possibilités narratives pour une série".


Face aux critiques, les acteurs et la production ont donc déjà un discours bien rodé. Et tant pis si l'on a parfois du mal à les croire, tant on pense, tout au long des 46 minutes du pilote, aux rumeurs de casting qui aurait été mis en place à l'époque par la Scientologie pour trouver une nouvelle épouse à Tom Cruise, ou à la prétendue homosexualité de l'acteur (abordée au détour d'une blague dans l'épisode, d'ailleurs). Si The Arrangement avait réellement été une critique acerbe et voulue des dessous de la Scientologie, on aurait de toute façon préféré qu'elle prenne la forme d'une série plus sérieuse, plus profonde. Ici, le seul but est de divertir, et à ce niveau-là, le pari est plutôt réussi. Car depuis la fin des Frères Scott, de Gossip Girl, ou de 90210, le petit écran manque de séries assumant leur côté soapy, et The Arrangement, avec ses intrigues pas toujours très réalistes et ses twists romanesques, se regarde sans déplaisir.

Il ne reste donc plus qu'à voir si les 10 épisodes de la première saison sauront convaincre le public principalement féminin de la chaîne E!. Mais ce qui est certain c'est qu'avec son duo star glamour, son personnage de gourou campé par Vartan, qui possède déjà un bon potentiel de méchant que l'on va forcément finir par adorer détester, les secrets de son héroïne qui ne demandent qu'à remonter à la surface, et le strass, les paillettes, et le vernis qui craque inhérent à l'univers d'Hollywood, The Arrangement a tout du bon petit guilty pleasure. À défaut d'être une (très) bonne série, c'est déjà pas mal.

Quelles autres nouvelles séries démarrent ce mois-ci ?

Iron Fist, Snatch, American Crime, Time After Time... : le guide des séries US de mars 2017

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages