Thanksgiving: Joaquin Phoenix demande à Biden un meilleur avenir pour les dindes graciées

·2 min de lecture
Joaquin Phoenix le 28 février 2021 aux Golden Globe Awards. (Photo: NBC via Getty Images)
Joaquin Phoenix le 28 février 2021 aux Golden Globe Awards. (Photo: NBC via Getty Images)

FÊTES - C’est une tradition américaine bien connue. Depuis des dizaines d’années, les présidents américains “gracient” chaque année une dinde pour qu’elle ne termine pas dans l’assiette des Américains.

La coutume veut que le président en exercice épargne une dinde - plat incontournable du repas de Thanksgiving -, avant que les Américains se réunissent en famille pour fêter l’Action de grâce. On a ainsi pu voir le président Obama, ou le président Trump, perpétuer ce geste.

Mais cette tradition ne satisfait pas tout le monde. Dans une pétition lancée par Farm Sanctuary, une organisation américaine de protection des animaux, et signée par plusieurs célébrités dont Billie Eilish, Rooney Mara, Margaret Cho ou encore Joaquin Phoenix, il est demandé au président Biden d’envoyer la dinde de cette année dans un refuge animalier.

“Nous avons demandé aux anciens présidents de libérer les dindes graciées dans l’un de [nos] sanctuaires sans succès, donc cette année, nous espérons que le fait d’avoir autant de célébrités de haut niveau faisant également la demande aidera à attirer l’attention sur le problème et à faire en sorte que cela se produise”, a déclaré la porte-parole de Farm Sanctuary, Meredith Turner-Smith, à nos confrères du HuffPost américain.

Une tradition aux origines incertaines

L’organisation affirme qu’elle est capable d’offrir un meilleur foyer à ces animaux que le peuvent les zoos ou les départements universitaires de sciences où ils sont généralement envoyés et où elle l’assure, ils ne sont “probablement pas pris en charge en tant qu’individus ayant des personnalités, des émotions, des besoins et des préférences uniques”.

L’origine de la tradition est incertaine: si certains assurent que John F. Kennedy fut le premier président à se montrer magnanime lorsqu’un volatile lui a été présenté à la Maison Blanche en novembre 1963 (la cérémonie eut lieu trois jours avant son assassinat), ce n’est que depuis George Bush père, en 1989, que les présidents ont pris l’habitude d’exercer leur “droit de grâce” sur une dinde.

Fête familiale par excellence, Thanksgiving est célébrée chaque année le dernier jeudi de novembre aux États-Unis. Elle trouve ses racines dans les premières années de la colonisation au début du XVIIe siècle, quand les Européens installés de fraîche date avaient, selon la tradition, remercié Dieu pour l’abondance des moissons et l’aide accordée par les Amérindiens.

À voir également sur Le HuffPost: Trump gracie une dinde pour Thanksgiving mais refuse de dire s’il se graciera lui-même

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles