Thanksgiving. Heureux comme un dindon sur un campus américain

·1 min de lecture

De la Californie au Massachusetts en passant par le Minnesota, les dindons sauvages ont pris goût à la vie universitaire. Selon le New York Times, la prolifération de l’espèce est une réussite pour la protection de la nature, mais elle froisse aussi quelques plumes.

“Ils se prélassent à côté des parkings à vélos et à l’extérieur des dortoirs. Ils se pavanent dans la cour de Harvard. Et, oui, il leur arrive de déployer leurs plumes et de charger d’innocents étudiants.” Les dindons sauvages sont de plus en plus nombreux sur les campus à travers tous les États-Unis, des rives de l’université du Minnesota aux forêts de l’université de Californie, rapporte le New York Times. “Et ils semblent aimer ça, peut-être même un peu trop.”

L’espèce emblématique de Thanksgiving, qui était célébré ce jeudi 25 novembre, était devenue rare sur le territoire américain, rappelle le quotidien new-yorkais. Mais elle représente désormais “un des grands succès de ces cinquante dernières années pour la protection de la nature”.

À lire aussi: Amérique du Nord. Gardez vos poules (et vos chiens), l’emblématique pygargue à tête blanche est de retour

Alors que les efforts visant à étendre leur habitat naturel se multipliaient dans les campagnes, les dindons ont également commencé à “se promener dans les villes”, parcourant allées, parcs, arrière-cours et, “de plus en plus”, établissements d’enseignement supérieur.

Les campus universitaires représentent un “habitat idéal” pour les dindons sauvages, a expliqué au New York Times David Drake, spécialiste de la vie sauvage à l’université du Wisconsin :

On y trouve un mélange de parcelles boisées et de grandes zones herbeuses. Et personne ne les chasse.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles