Le groupe Thales décroche un contrat de 3 milliards de dollars pour construire 300 satellites

·1 min de lecture

Thales a décroché un contrat historique d'une valeur de trois milliards de dollars pour construire une constellation de 300 satellites pour des liaisons internet de l'entreprise canadienne Telesat. L'espace est décidément très convoité en ce moment.

Telesat se lance à son tour dans les constellations en orbite basse pour des connexions à haut débit. Ces 300 satellites qui commenceront à être lancés dans deux ans permettront de réduire le temps de transport des données par rapport aux performances de ses satellites géostationnaires.

Chaque engin de la constellation Lightspeed de Telesat sera connecté à quatre autres par liaison optique. Les données pourront donc voyager dans l'espace plutôt que de « passer systématiquement par une station au sol ». Selon Thales Alenia Space, cela doit offrir « le même type de performances que la fibre optique, à un coût abordable » et surtout « à l'échelle mondiale ». Une manne potentielle pour l'opérateur canadien Telesat. De quoi expliquer cet investissement conséquent qui coûtera au total 5 milliards de dollars selon l'AFP.

Bien qu'il ne soit pas le plus ambitieux, ce projet vient s'ajouter à un ciel où les astronomes craignent un embouteillage.

La constellation Starlink d'Elon Musk compte déjà pas loin de 1 000 satellites en orbite et Space X souhaiterait en lancer jusqu'à 42 000. Oneweb vise 650 satellites dans un premier temps, mais a demandé beaucoup, beaucoup plus d'autorisations.

Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, rêve lui aussi de sa constellation. Kuiper serait constituée de plus de 3 200 satellites.