Un soldat tue au moins 26 personnes avant d'être abattu lors d'une tuerie "sans précédent" en Thaïlande

Le Premier ministre thaïlandais évoque une tuerie "sans précédent" dans ce pays, et affirme que les motivations de l'assaillant pourraient être liées à un conflit autour de la "vente d'une maison".

C'est au terme d'une sanglante cavale de près de 17h que l'adjudant-chef Jakrapanth Thomma a été abattu par la police thaïlandaise. Entre samedi et dimanche matin, ce militaire a abattu 26 personnes, une tuerie "sans précédent" dans ce pays d'Asie du Sud-Est, a précisé le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha. 

"C'est sans précédent en Thaïlande et je veux que ce soit la dernière fois qu'une telle crise se produit" a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'hôpital de Nakhon Ratchasima où les victimes ont été évacuées.

Il a ajouté que les motivations du tueur étaient d'ordre "personnel", liées à un conflit autour de la "vente d'une maison."

Le fugitif assiégé de longues heures 

Le fugitif a trouvé refuge à l'intérieur du centre commercial Terminal 21 à Nakhon Ratchasima - ville également connue sous le nom de Korat - dans le nord-est du pays, où il s'est retrouvé assiégé. Armé d'armes d'assaut dérobées plus tôt dans la journée, il a résisté jusqu'au matin.

Au lever du jour, des rafales de coups de feu ont retenti, quelques heures après que les forces de l'ordre eurent pris d'assaut le rez-de-chaussée et libéré des dizaines de clients paniqués et choqués. 

L'assaillant a été tué aux alentours de 9h du matin, heure locale, a déclaré le chef de la division criminelle de la police, Jirabhob Bhuride. Selon un porte-parole de la police, il a été abattu par des commandos d'élite des forces de sécurité au (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :