La Thaïlande retrouve ses touristes, mais pour combien de temps ?

·1 min de lecture

Les premiers voyageurs internationaux exemptés de quarantaine ont atterri jeudi matin sur l'île touristique du sud de la Thaïlande, qui tente de relancer son industrie touristique exsangue malgré une troisième vague de virus dans le royaume.

En raison des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19, la Thaïlande a enregistré en 2020 ses pires résultats économiques depuis la crise asiatique de 1997. Le tourisme représente près d'un cinquième de l'économie du royaume et avant la fermeture des frontières en mars 2020, environ 40 millions de voyageurs se rendaient tous les ans en Thaïlande.

De grands espoirs ont été placés dans ce que le gouvernement a baptisé le "bac à sable de Phuket", un modèle qui permet à des voyageurs complètement vaccinés de séjourner sur place sans passer par une quarantaine.

Un premier avion s'est posé peu après 11 heures (04H00 GMT) sur l'aéroport de Phuket en provenance d'Abou Dhabi avec 25 passagers à bord. Parmi eux, Omar Al Raessi, 37 ans, originaire des Émirats arabes unis, qui s'était déjà rendu 15 fois sur l'île et va passer huit jours de détente. "Après deux ans sans voyager, j'ai choisi le bac à sable de Phuket pour me changer les idées", a-t-il déclaré à l'AFP.

Ces arrivées surviennent alors que le royaume tente actuellement de contenir une troisième vague de coronavirus, la pire qu'il ait connue, en imposant des restrictions dans la capitale Bangkok et sa périphérie, qui ont vu les variants Alpha et Delta se propager. Le pays totalise à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien le plan de relance vous a-t-il rapporté ?
En pleine conférence de presse, la malencontreuse chute d’un tableau de Picasso
Covid-19 : après 10 semaines de recul, le nombre de cas repart à la hausse
Vaccination : la France est-elle toujours à la traîne ?
Covid-19 : le vaccin de l'Allemand Curevac n'est efficace qu'à 48 %

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles