Thaïlande : les habitants de Bangkok surpris par de nouvelles pluies diluviennes

© Twitter/@nichieme

Des tuk-tuk tentant de se frayer un chemin sur une chaussée inondée, des mobylettes qu’il faut pousser pour avancer et des piétons avec de l’eau jusqu’aux genoux… La tempête de pluie qui a touché Bangkok le 20 juillet a rendu les routes de la capitale impraticables pendant plusieurs heures, comme en témoignent de nombreuses images diffusées sur les réseaux sociaux.

Les fortes averses sont bien connues en Thaïlande : le pays est entré le 14 juillet dans le "Wan Khao Phansa" ou "jour de carême bouddhiste", qui coïncide traditionnellement avec le début de la saison des pluies.

Mais le déluge de ce mercredi 20 juillet n’avait pas été annoncé par les services météorologiques et plusieurs habitants de la ville contactés par la rédaction des Observateurs de France 24 assurent que les pluies ont été particulièrement intenses.

Vidéo transmise par notre Observateur à Bangkok, jeudi 21 juillet.

Vidéo transmise par notre Observateur à Bangkok, jeudi 21 juillet.

"De nombreux employés de bureau se sont cachés sous des abris"

Yu-Ning, une habitante de Bangkok, explique que la tempête de pluie a pris beaucoup de gens au dépourvu :

"Comme cela s'est produit pendant les heures d'affluence après le travail, de nombreux employés de bureau se sont cachés sous des abris, ne sachant pas quoi faire."

Bryan, qui vit en Thaïlande depuis 2017, assure que c’est la première fois qu’il voit une telle inondation :

"La police avait des camions : ils sortaient les mobylettes et les voitures des zones vraiment profondes. L'officier de police m'a aidé à pousser ma mobylette. Ensuite, il nous a indiqué, à moi et d'autres personnes, un autre chemin où il y avait moins d’eau."

L'officier de police qui a aidé Bryan à sortir de la chaussée inondée. Twitter / @CoconutCowboy_

John, un professeur d’anglais à Bangkok, assure que plusieurs de ses élèves étaient en retard ou absents le lendemain de la tempête de pluie en raison des inondations à leur domicile et des difficultés de circulation dans la ville :

"Mes élèves m’ont dit que ça faisait plusieurs années qu’il n’avait pas plu aussi longtemps et aussi fort à Bangkok, avec des éclairs aussi intenses et de si importantes inondations."

"Il était impossible de conduire dans les rues"

Baedrian, qui travaille dans un hôpital, témoigne également :

Une de mes collègues a pris un congé le lendemain car sa maison a été inondée. Il était également impossible de conduire dans les rues avant que le niveau de l'eau ne baisse.

Une photo montrant des motos coincées dans l'inondation. Twitter / @CoconutCowboy_

Cette image montre l'accumulation de pluie dans la région de Bangkok entre le 20 juillet 2022 à 19h et le 21 juillet 2022 à 1h. La couleur violette indique des précipitations entre 120-150 mm.

Une photo montrant des voitures sur les routes inondées. Twitter / @nichieme.

Les inondations sont un problème récurrent à Bangkok. Elles sont notamment liées à la géographie de la ville, construite sur d'anciens marécages et traversée par l'imprévisible fleuve Chao Praya.

Pour notre Observateur Artie, il est urgent de trouver des solutions à ces inondations à répétition. Et il estime que les habitants de la capitale ont eux aussi un rôle à jouer :

Les gouverneurs ont essayé de réparer les systèmes de drainage de Bangkok. Mais le problème selon moi, c'est que les gens sont égoïstes.

Nombreux sont ceux qui jettent encore des ordures partout où ils vont. Or, les déchets vont ensuite bloquer l'écoulement des eaux et rendent plus difficile le bon fonctionnement du système de drainage.

Des experts réclament la création d'une autorité centrale pour gérer les problèmes d'inondation.

Une alerte aux fortes pluies était toujours en cours à Bangkok vendredi 22 juillet. D’autres régions du pays sont également concernées, comme celles de Chiang Mai, Ratchaburi et Chanthaburi.

En 2011, un cinquième de la ville s’était retrouvé sous l’eau et 500 personnes avaient trouvé la mort dans les pires inondations de mousson depuis des décennies. Les zones périphériques avaient été particulièrement touchées.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles