Covid-19 : en Thaïlande, des entrepreneurs français en difficulté face à l'effondrement du secteur touristique

À Koh Samui, en Thaïlande, pas un touriste en vue. Pour se protéger du Covid-19, le pays a verrouillé ses frontières, et le secteur du tourisme s’est effondré. Des milliers de petits entrepreneurs français ont été pris dans cette tempête économique. Ils étaient venus investir dans un secteur jusque-là florissant.C’est le cas de Patrick Nouvel, un ancien entrepreneur dans le textile, qui a ouvert son hôtel en Thaïlande il y a huit ans pour profiter de sa retraite. L’année dernière, il se réjouissait d’avoir 83% d’occupation dans son établissement. Cette année, ce chiffre est tombé à 5%. Alors, c’est sa retraite qui l’aide à payer les charges. Acculé par ses dettes, il doit désormais vendre son hôtel, alors que les prix de l’immobilier sont au plus bas : il risque de perdre un million d’euros. Pas de retour à la normale de l’économie avant 2024 L’économie de l’île de 65 000 habitants dépend de ses deux millions de touristes annuel. Aujourd’hui, le centre de l'île ressemble à une ville fantôme, avec ses boutiques fermées. Paul Franco a dû fermer son restaurant et licencier 24 employés. Ici, pas d’exonération de charges, ni d’aides de l’État. Quand les touristes referont-ils leur apparition ? “Le pays se veut extrêmement prudent, selon ses prévisions, pas d’effet rebond avant 2022, et pas de retour à la normale avant 2024”, explique le journaliste Hakim Abdelkhalek.