"En thérapie" de Toledano et Nakache : à l'écoute des vies bouleversées par les attentats du 13-Novembre

Manon Botticelli
·1 min de lecture

Un canapé rouge carmin, une bibliothèque chargée de livres. Les fenêtres de la pièce laissent passer une lumière froide et, parfois, le bruit du trafic routier. C’est dans ce décor, quasi unique tout au long de la série, que vont défiler les cinq patients qui fréquentent le cabinet du docteur Philippe Dayan (Frédéric Pierrot). Au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris et en Seine-Saint-Denis, tous vont partager leurs histoires. Cinq récits individuels, comme cinq fragments d’une société française en état de choc.

Les sériesvores reconnaîtront le pitch de la série israélienne BeTipul, adaptée dans vingt pays et notamment aux Etats-Unis (In Treatment). Elle arrive aujourd’hui en France sous le nom d’En thérapie, portée par le duo de cinéastes Olivier Nakache et Eric Toledano. Les réalisateurs du film à succès Intouchables signent leur première série, un récit touchant et sensible sur la vie et ses tourments.

Cinq rendez-vous par semaine

Alors que BeTipul s’inscrivait dans le contexte du conflit israélo-palestinien, En thérapie s’ouvre au lendemain des attentats de novembre 2015. "On a ressenti que nous avions tous un besoin partagé de dialogue et d’écoute. Dans ce contexte, le projet prenait un tout autre sens, il devenait presque une nécessité", explique Eric Toledano dans un communiqué.

Sur le divan de Philippe Dayan nous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi