"En thérapie" sur Arte : deux psychanalystes cinéphiles analysent la série

·1 min de lecture

Éric Zuliani, psychanalyste à Nantes, membre de l’École de la Cause freudienne et Caroline Eliacheff, psychanalyste et pédopsychiatre à Paris qui fut proche de Claude Chabrol dont elle a co-scénarisé plusieurs de ses grands films, commentent pour Marianne la série à succès "En thérapie" (Arte) signée Eric Toledano et Olivier Nakache.

Marianne : En tant que praticiens, comment jugez-vous la prestation de Philippe Dayan, le psychanalyste de la série En Thérapie (Arte) interprété par Frédéric Pierrot dont le professionnalisme rivalise avec la faillibilité ? Est-il comme nous, un peu trop humain ?Éric Zuliani : La série a la prétention de s’inscrire dans le registre de la représentation artistique, ce dont je ne jugerai pas. Par contre, je me suis aperçu dès les premiers épisodes que ces représentations contenaient chacune une part de vérité de ce qu’on peut retrouver dans la pratique. Que révèle, par exemple, cette façon de montrer l’analyste faillible comme vous dites ? C’est imagé bien sûr mais ça souligne tout de même la priorité qui est donnée, en analyse, aux dits du sujet qui ont pour une part un tour d’avance sur le praticien. La psychanalyse ne s’est pas inventée autrement. L’œuvre de Freud témoigne de la manière dont les patientes avaient comme un pas d’avance sur lui ; mais pas sur leur inconscient dont elles étaient l’alphabet vivant. Côté " compétence ", Philippe Dayan, un peu pataud, semble avoir un aperçu sur ce que parler veut dire, acquis par sa propre...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?