REPLAY - En thérapie (Arte) - Carton d'audience pour la série d'Éric Toledano et Olivier Nakache

·1 min de lecture

Les deux talentueux réalisateurs d’Intouchables, de Samba et, dernièrement, de Hors normes, aiment se faire peur. C’est même leur moteur quand ils choisissent un sujet, comme le handicap, les sans-papiers ou l’autisme. Avec cette adaptation de la série israélienne BeTipul (adaptée dans seize pays), ils n’ont pas dérogé à leur règle d’or. "Il nous fallait quelque chose de différent pour passer à la série, et là, c’est un vrai challenge. Au cinéma, on passe son temps à ne pas trop dire et à montrer. Ici, c’est l’opposé : il s’agit de ne pas montrer pour dire beaucoup", explique Olivier Nakache. Vous avez dit minimaliste ? Juste un fauteuil et un divan. Mais la parole est d’or. "Nous qui aimons follement les acteurs, nous avions comme objectif de nous concentrer, au fil des joutes verbales, sur leur visage, sur leur jeu", poursuit-il.

En thérapie nous plonge, au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, dans le huis clos du cabinet parisien du docteur Dayan... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi